Archives de catégorie : Parution

[Parution] Danse et morale, une approche généalogique

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution d’European Drama and Performance Studies, revue dirigée par Sabine Chaouche, 2017 – 1, no 8 :

Danse et morale, une approche généalogique

Sous la direction de Marie Glon et Juan Ignacio Vallejos

Contributeurs : Alessandro Arcangeli, Adrien Belgrano, Esteban Buch, Elizabeth Claire, Laura Di Spurio, Kathryn Dickason, Arianna Fabbricatore, Marie Glon, Bénédicte Jarrasse, Marina Nordera, Alain Quillévéré, Marianne Ruel Robins, Annie Suquet et Juan Ignacio Vallejos.

Source et lien vers l’éditeur


Table des matières

Séminaire 2016-2017 : Bibliographie

Chères toutes et tous, ami.e.s, collègues et participant.e.s au séminaire Histoire culturelle de la danse, vous pouvez d’ores et déjà consulter et télécharger la bibliographie associée aux activités du séminaire cette année. Vous y trouverez des ressources concernant l’histoire culturelle et l’histoire de la danse, ainsi qu’une sélection d’ouvrages relatifs aux deux axes traités cette année, les circulations et le genre.


Séminaire ‘Histoire culturelle de la danse’ 2016-2017

Chers tous et toutes, ami.e.s et participant.e.s du séminaire Histoire culturelle de la danse,

Nous vous convions à la séance de rentrée du séminaire lundi prochain 14 novembre 2016, 14h-17h, en salle 13, 105 bd Raspail 75 006 Paris.

Cette séance sera consacrée à une introduction de nos axes de recherche. Nous travaillons cette année dans deux directions :

  • Les circulations des danses et le transationalisme
  • Le genre et les rapports sociaux de sexe dans l’histoire de la danse.

Cette séance d’introduction sera également l’occasion de réaliser un point historiographique sur l’histoire culturelle appliquée à l’objet danse. Les étudiants qui souhaitent valider le séminaire seront invités à se faire connaître.

by Bassano, whole-plate glass negative, 19 January 1916
Jan Oyra and Dorma Leigh (born Dorothy Mabel Woodley), in ‘Tina’, by Alexander Bassano, whole-plate glass negative, 19 January 1916. Source : National Portrait Gallery, London.

Voici le programme des prochaines séances du premier semestre :

14 novembre 2016   Introduction générale

12 décembre 2016  (Genre) – Vannina Olivesi (Cral)

« La féminisation du corps de ballet de l’Opéra, 1770-1860 : historiographie, méthodes, résultats »

Lectures : Lynn Garafola, « The Travesty Dancer in Nineteenth-Century Ballet », Dance Research Journal, Vol. 17/18, Vol. 17, n° 2 – Vol. 18, n° 1 (Autumn, 1985 – Spring, 1986), pp. 35-40.

Marian Smith, « About the House », in Roger Parker, Mary Ann Smart (ed.), Reading Critics Reading : Opera and Ballet Criticism in France from the Revolution to 1848, Oxford, Oxford University Press, 2001, pp. 215-236.

30 janvier 2017 (Genre) – Florence Filippi (Univ. Rouen)

« Souvenirs, mémoires et correspondances : l’actrice au miroir de ses mots (XVIIIe-XIXe siècles) ».

Lectures :

  • Aurore Evain, « Les autrices de théâtre et leurs œuvres dans les dictionnaires dramatiques du XVIIIe siècle », communication, 1ères Rencontres de la SIEFAR : Connaître les femmes de l’Ancien Régime. La question des recueils et des dictionnaires, Paris, 20 juin 2003 ; en ligne.
  • Viv Gardner, « By Herself : the actress and autobiography, 1755-1939 », in Maggie B. Gale, John Stokes (ed.), The Cambridge Companion to the Actress, Cambridge, NY, Melbourne, Madrid, CT, Singapore, SP, 2007, pp. 173-192.
  • [Lecture facultative et complémentaire : Edwige Kellet-Rahbé, « ‘Du théâtre ! ma fille !’ : actrices en romancie aux XVIIe et XVIIIe siècles », communication pour la Society for Seventeenth Century French Studies conference, Londres, 10-12 sept. 2009, en ligne.]

Le programme complet de l’année sera prochainement mis en ligne sur le site de l’Ehess.

Dance Studies Colloquium [programme 2016-17]

Voici le programme 2016-2017 du Dance Studies Colloquium que vous pouvez suivre en live streaming à cette adresse :

Première séance, le 13 septembre prochain : Clare Croft, « Jill Johnson’s Political Embodiments »

clarecroft

Tuesday, September 13, 5:30 – 7pm, Chat LoungeGladfelter Hall, 10th fl., Temple University


About Jill Johnson’s Political Embodiments

Jill Johnston has often been described as a dance critic or a lesbian feminist activist. Rarely has Johnston’s work as the crucial writer on postmodern dance and a foundational voice of lesbian feminism been considered together. This talk examines how Johnston’s emphasis on the physical as a way of knowing and “speaking,” and on physical engagement as a way of re-imagining hierarchies knits together her work in dance and activism. Specifically, the talk will focus on two major events in Johnston’s career that both happened in 1971: the publication of Marmalade Me, the first book-length publication of her dance writing and her participation in the now infamous panel featuring Johnston and three other feminists, with Norman Mailer as moderator. The talk moves beyond biography toward imagining the larger implications of thinking about Johnston’s arts criticism and activism: how might the two modes, taken together, create what Croft calls a “queer lesbian” stance on the body?

About Clare Croft

Clare Croft is a dance historian, theorist, and sometimes dance dramaturg and curator. She is currently an Assistant Professor at the University of Michigan where she teaches in the MFA program in Dance, and the BFA programs in Dance and Interarts. She is the author of Dancers as Diplomats: American Choreography in Cultural Exchange (Oxford University Press, 2015), and the editor and curator of the hybrid print/Web/performance project, Meanings and Makings of Queer Dance (forthcoming Oxford University Press, 2017). Her writing as appeared in Dance Research JournalDance ChronicleTheatre Journal, and Theatre Topics, and she has also been a regular contributor to The Washington Post, the Austin American-Statesman, and Dance Magazine. She is a past member of the Michigan Society of Fellows, where she was a postdoctoral fellow from 2010-2013, and this year Croft is the Norman and Jane Katz Fellow at the Institute for Humanities at the University of Michigan, where she is working on her next book, A Different Kind of Lady: Jill Johnston’s Political Embodiments in Art and Criticism.


About Dance Studies Colloquium

Temple University Dance Department announces the 2016-17 Dance Studies Colloquium. A list of speakers, topics, and dates follows. The Colloquium extends through the entire year and affords the opportunity for a sustained conversation on the state of dance and dance studies: speakers include both scholars and artists.

These events are free and open to the public. Unless otherwise specified, all presentations are on Tuesdays, 5:30 – 7pm at the Center for Humanities at Temple (CHAT) Lounge, Gladfelter Hall, 10th fl., Temple University. Live streaming available at www.temple.edu/boyer/dance/ RR.

Dance Studies Colloquium is a dynamic interactive speaker series designed to facilitate a dialogue about emerging topics and issues related to dance. It brings together artists and scholars to explore how we initiate and assimilate ideas and events and our resulting actions within the field of dance.


Upcoming Events
 
2016
September 27, Jeff Friedman, Mason Gross School of the Arts
Rutgers, The State University of New Jersey
“Minding the Gap: The Choreographer as Hyper-Historian”
October 11, Harmony Bench, Ohio State University
“The Gift and Given of Dance Online”
October 25, Jane Desmond, University of Illinois at Urbana-Champaign
« Moving Across the Species Lines »
November 15, Danielle Robinson, York University
“Materializing Historical Dance, Past Dancers, and Modern Dancing”
November 29, Pallabi Chakravorty, Swarthmore College
« This is How We Dance Now: Performance in the Age of Bollywood »
December 6, Petra Kuppers, University of Michigan
« Drifting and Dancing in the Asylum: Disability Culture Movement »
 

2017

January 24, Danielle Goldman, The New School
« New York Dance in the Eighties: A Partial Return »

February 7, Lucia Ruprecht, University of Cambridge
« Gesture between the Auratic and the Profane: Reading Franz Kafka and Niddy Impekoven with Walter Benjamin and Giorgio Agamben”

February 21, Cindy Garcia, University of Minnesota
“Latin@ Dance Shimmers, Visions, and Grooves”

March 7, Michelle Ellsworth, University of Colorado
« Corporeal Coping »

March 21, Nadine George, University of California San Diego
« Taking the Cake: Black Vaudeville, Dance Competitions and Value »

April 11, Rachmi Diyah Larasati, University of Minnesota
« Decolonizing the Archive: Dance Technique and Politics of Moving Body »

April 25, Gustavus Stadler, Haverford College
« Dance, Disability, and the Rhythms of Intimacy: Woody Guthrie, Sophie Maslow, Marjorie Mazia. »

[Parution] Dóra Kiss « Saisir le mouvement »

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution prochaine de l’ouvrage de Dóra Kiss

‘Saisir le mouvement
Écrire et lire les sources de la belle danse
(1700-1797)’

Cet ouvrage présente la belle danse et sa notation en trois chapitres : « La belle danse », « Écrire », « Lire ». Les arts chorégraphiques, qui se trouvent à l’intersection du sensible et du conceptuel, peuvent entretenir un lien constructif avec la tradition écrite.
This book presents la belle danse and its notation in three chapters : “La belle danse”, “Écrire”, and “Lire.” The choreographic arts lie at the crossroads between the emotional and the conceptual, and are able to maintain a constructive relationship with the written word.

D Kiss Saisir le mvt

Source : Classiques Garnier

[Parution] Hélène Marquié « Non ! La danse n’est pas un truc de fille ! »

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution de l’ouvrage d’Hélène Marquié

« Non ! La danse n’est pas un truc de fille ! Essai sur le genre en danse »

Marquié

Présentation de l’éditeur :

Le genre fait couler beaucoup d’encre depuis quelques années. Il est parfois objet de rejets violents de la part des adversaires d’une prétendue « théorie du genre », avec notamment comme impact la déprogrammation ces dernières années de plusieurs spectacles traitant des stéréotypes féminins et masculins ou de l’homosexualité.

Revendiqué par une frange de la danse contemporaine avec des spectacles s’affichant « genre » ou queer, au point de devenir à la mode, ses définitions restent souvent floues et ses emplois multiples et contradictoires. Il suffit parfois qu’un spectacle présente des corps nus, ou du travestissement, pour être salué (ou bien condamné) par la critique, comme ayant une thématique genre.

Hélène Marquié propose à travers cet ouvrage d’examiner ce que ce concept nous apporte pour comprendre la danse, son histoire, ses pratiques, les productions, diffusions et réceptions de ses spectacles ; pour chercher à comprendre aussi en quoi la danse participe à la transmission et à la légitimation de certaines normes sociales, et en quoi elle les déjoue et peut participer à leurs évolutions. Un ouvrage très bien documenté et éloquent dans ses analyses.

Source : Editions de l’attribut

[Parution] Se faire contemporain

Se faire contemporain. Les danseurs africains à l’épreuve de la mondialisation culturelle

Altaïr Despres

Publications de la Sorbonne, coll. « Homme et Société », 2016

28405100693470L

Présentation :
Longtemps absents de la scène chorégraphique contemporaine, les danseurs africains semblent bien avoir, depuis une vingtaine d’années, le vent en poupe. Ils sont désormais les invités des festivals et des théâtres internationaux les plus prestigieux, et leurs pièces sont saluées tant par le public que par la critique. C’est que, disent les commentateurs, la mondialisation culturelle est passée par là.
Mais qu’est-ce, au juste, que cette mondialisation ?
L’auteure, sociologue et anthropologue, a mené une enquête de terrain de plusieurs années dans l’univers de la danse contemporaine africaine. À partir d’un travail d’archives, d’observations ethnographiques et du recueil de nombreux témoignages d’artistes et de professionnels de la culture, son livre retrace l’émergence de cette esthétique chorégraphique sur le continent africain. Il documente en particulier le parcours de jeunes danseurs, depuis les quartiers populaires de Bamako et de Ouagadougou jusqu’aux planches des grandes scènes parisiennes. Ce faisant, la mondialisation culturelle cesse d’apparaître comme un phénomène vague et irrépressible : elle devient une réalité concrète, une expérience pratique, dont on saisit tour à tour les ressorts politiques, artistiques ou migratoires.
L’apparition d’une forme « contemporaine » de danse en Afrique repose sur la formation de réseaux institutionnels connectés à l’Europe, sur la construction opportune d’intérêts esthétiques pour le continent noir, sur l’appropriation par les danseurs africains d’un rapport nouveau à l’art et, finalement, sur la formation de subjectivités inédites de danseurs et de chorégraphes qui en viennent à incarner, entre « ici » et « là-bas », l’art africain internationalisé.

Source de l’information : Publications de la Sorbonne.

[Parution] Dance and the Dutch Republic

Le numéro 4 de la revue European Drama and Performance Studies vient de paraître. Il s’intitule Dance and the Dutch Republic et a été dirigé par Michiel Schuijer et Jed Wentz (Conservatoire d’Amsterdam).

c5e8798eb61246bb664900c334c015a6


SOMMAIRE

Jed Wentz
Introduction  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .    9

DANCE AND THE DUTCH REPUBLIC

Rebekah Ahrendt
A Huguenot Impresario in the Dutch Republic  . . . . . . . . . . . . .   17

Rudolf Rasch
Jacob Klein “The Elder”, Dancing Master
of the Amsterdam City Theatre in Corelli’s Time  . . . . . . . . . . .   37

Michael Burden
Masque, Nationality, and Image.
Baiting the show with a Dutch Dance  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .   59

Jennifer Thorp
London Celebrations of the Wedding between the Princess Royal
and the Prince of Orange in 1733-1734  . . . . . . . . . . . . . . . . . . .   81

Anna De Haas and Jed Wentz
Les Enfans du Sr. Frederic. The Identities and Performances
of a Theatre Family Active in The United Provinces, 1758-1763..   95

APPENDICES

Anna De Haas and Jed Wentz
A Key to the List of Performances of Caroline
and Charlotte Frederic  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  117
The Known Performances of Caroline
and Charlotte Frederic, 1753-1763  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  121
Bibliography  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  145
Index of names  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  155
Abstracts/Résumés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  157


Source : Classiques Garnier

[Parution] Entre cours et jardins d’illusion. Le ballet en Europe (1515-1715)

Nous annonçons la parution de l’ouvrage de Nathalie Lecomte dans la collection Histoires du Centre national de la danse :

Entre cours et jardins d’illusion. Le ballet en Europe (1515-1715) 

nathalielecomte-entrecoursetjardins

*

Ce livre retrace les étapes cruciales, entre 1515 et 1715, de l’histoire du ballet : son émergence, dans le contexte de la Renaissance humaniste, au moment où la culture italienne entre en force à la cour de François Ier ; son apogée au Grand Siècle et le déploiement de son influence dans les cours européennes ; son déclin, à la mort de Louis XIV, alors que d’autres genres de spectacle dansé ont déjà pris sa place et que la cour n’en est plus le cadre privilégié. Cette étude dévoile également l’univers dans lequel les danses de spectacle naissent, évoluent et créent l’illusion, car le danseur incarne les valeurs sociales et morales de son temps. Que ce soit dans le cadre des festivités de cour ou, ensuite, dans celui du théâtre et de la scène à l’italienne, il est l’acteur d’un monde « en représentation ».

Cet ouvrage a pour ambition de proposer une synthèse à l’échelle européenne des multiples travaux sur la période. Il fournit également des analyses inédites élaborées à partir de sources premières et donne à voir une riche iconographie.

L’auteur : historienne de la danse, Nathalie Lecomte est spécialiste des XVIIe et XVIIIe siècles. Chercheuse indépendante, conférencière, elle est aussi membre fondateur de l’ACRAS (Association pour un centre de recherche sur les arts du spectacle aux XVIIe et XVIIIe siècles). Elle a contribué au Dictionnaire de la danse (Larousse), à L’Histoire de la danse : repères dans le cadre du diplôme d’État (CND) et a coécrit La Danse classique (Gallimard Jeunesse Musique – Cité de la musique, 1999) et Scènes de bal, bals en scène (CND, 2011).

[Parution] Étranges artistes sur la scène des Folies-Bergère, 1871-1936

Nous signalons la parution d’un ouvrage de Nathalie Coutelet aux Presses Universitaires de Vincennes qui intéressera sans doute les historiens de la danse :

Étranges artistes sur la scène des Folies-Bergère, 1871-1936

 *

De 1871 à 1936, des débuts de la IIIe République au Front populaire en passant par la « Belle Époque » et les « Années folles », les Folies-Bergère dominent le monde du music-hall parisien. Elles exploitent l’engouement pour les diversités anthropologiques, en mettant l’accent sur l’étrangeté et sur l’anormalité. On peut y applaudir des exhibitions de curiosités, telles que les femmes-canons, les hercules ou les géants, y découvrir des numéros « circassiens » ou redécouvrir la tradition des fêtes foraines avec la présence de femmes à barbe, de contorsionnistes et d’hommes-troncs. Les danseurs, qui deviennent une partie essentielle du spectacle à partir du début du xxe siècle, apportent 
à leur tour des pratiques nouvelles, étranges tout autant qu’étrangères. Dans ce couple antinomique de fascination et de dégoût se construit l’immense succès des Folies-Bergère et de leur revue à grand spectacle, que l’auteur analyse au prisme de l’attitude de la population vis-à-vis des formes variées de l’étrangeté.

7365355-11340238

Nathalie Coutelet enseigne au département théâtre de l’université Paris 8. Spécialiste du spectacle populaire, elle a notamment publié «Démocratisation du spectacle et idéal républicain (2011) » et 
travaille sur l’histoire du spectacle et de la mise en scène au tournant du XIXe et du XXe siècle.