Archives par mot-clé : genre

Prochaine séance – 30 janvier 2017 – Florence Filippi, ‘L’actrice au miroir de ses mots’

Chers ami.e.s, collègues et participant.e.s au séminaire Histoire culturelle de la danse,

Nous vous souhaitons une excellente année 2017 et vous convions à nous rejoindre à la prochaine séance du séminaire qui aura lieu le 30 janvier (salle 13, 14h-17h, 105 bd Raspail, 75 006 Paris).

Nous aurons le plaisir d’accueillir Florence FILIPPI (Univ. Rouen) qui réalisera une communication intitulée

« Souvenirs, mémoires et correspondances :

l’actrice au miroir de ses mots (XVIIIe-XIXe siècles)»

Clairon, Hyppolite dite Mademoiselle Clairon (1723-1803), Mémoires d'Hyppolite Clairon, et réflexions sur l'art dramatique publiés par elle-même, Paris, chez F. Buisson, 1798.
Clairon, Hyppolite dite Mademoiselle Clairon (1723-1803), Mémoires d’Hyppolite Clairon, et réflexions sur l’art dramatique publiés par elle-même, Paris, chez F. Buisson, 1798.

Lectures associées :

Aurore Evain, « Les autrices de théâtre et leurs œuvres dans les dictionnaires dramatiques du XVIIIe siècle », communication, 1ères Rencontres de la SIEFAR : Connaître les femmes de l’Ancien Régime. La question des recueils et des dictionnaires, Paris, 20 juin
2003 ; en ligne ici.

Viv Gardner, « By Herself : the actress and autobiography, 1755-1939 », in Maggie B. Gale, John Stokes (ed.), The Cambridge Companion to the Actress, Cambridge, NY, Melbourne, Madrid, CT, Singapore, SP, 2007, pp. 173-192.

[Lecture facultative et complémentaire : Edwige Kellet-Rahbé, « ‘Du théâtre ! ma fille !’ : actrices en romancie aux XVIIe et XVIIIe siècles », communication pour la Society for Seventeenth Century French Studies conference, Londres, 10-12 sept. 2009. En ligne ici.

L’ensemble de ces trois documents soumis à lecture et à validation, pour les étudiants qui le souhaitent, peuvent être consultés et téléchargés sur ce lien.

Au plaisir de vous retrouver le 30 janvier prochain !

[Programme] Séminaire ‘Histoire culturelle de la danse’ 2016-2017

PROGRAMME 2016-2017
SÉMINAIRE HISTOIRE CULTURELLE DE LA DANSE

2e et 5e lundis du mois de 14 h à 17 h (salle 13, 105 bd Raspail 75 006 Paris), du 14 novembre 2015 au 12 juin 2017. Séances supplémentaires le 24 avril 2017 (salle 8, 105 bd Raspail 75006 Paris) et le 15 mai 2017 (salle 13, 105 bd Raspail 75006 Paris).

Organisatrices : Elizabeth CLAIRE – CNRS-CRH (enseignante principale) & Vannina OLIVESI – CRAL

Ce séminaire propose d’explorer l’histoire des danses sociales et spectaculaires dans une perspective culturaliste, attentive à l’articulation et aux écarts entre les pratiques et les représentations. On étudiera deux axes :
– transnationalisme et circulation des danses,
– genre et rapports sociaux de sexe dans l’histoire de la danse.

14 novembre 2016 : INTRODUCTION GÉNÉRALE

12 décembre 2016 (Genre) :

Vannina OLIVESI (CRAL), « La féminisation du corps de ballet de l’Opéra, 1770-1860 : historiographie, méthodes, résultats ».

Lectures : Lynn Garafola, « The Travesty Dancer in Nineteenth-Century Ballet », Dance Research Journal, Vol. 17/18, Vol. 17, n° 2 – Vol. 18, n° 1 (Autumn, 1985 – Spring, 1986), pp. 35-40.
Marian Smith, « About the House », in Roger Parker, Mary Ann Smart (ed.), Reading Critics Reading : Opera and Ballet Criticism in France from the Revolution to 1848, Oxford, Oxford University Press, 2001, pp. 215-236.

30 janvier 2017 : (Genre)

Florence FILIPPI (Univ. Rouen), « Souvenirs, mémoires et correspondances : l’actrice au miroir de ses mots (XVIIIe-XIXe siècles)».

Lectures :
Aurore Evain, « Les autrices de théâtre et leurs œuvres dans les dictionnaires dramatiques du XVIIIe siècle », communication, 1ères Rencontres de la SIEFAR : Connaître les femmes de l’Ancien Régime. La question des recueils et des dictionnaires, Paris, 20 juin 2003.

Viv Gardner, « By Herself : the actress and autobiography, 1755-1939 », in Maggie B. Gale, John Stokes (ed.), The Cambridge Companion to the Actress, Cambridge, NY, Melbourne, Madrid, CT, Singapore, SP, 2007, pp. 173-192.

[Lecture facultative et complémentaire : Edwige Kellet-Rahbé, « ‘Du théâtre ! ma fille !’ : actrices en romancie aux XVIIe et XVIIIe siècles », communication pour la Society for Seventeenth Century French Studies conference, Londres, 10-12 sept. 2009.

Les documents associés à cette séance peuvent être consultés et téléchargés sur cette page.

13 mars 2017 (Circulations) :

Stéphanie GONÇALVES, (Postdoctorante, Fonds National de la Recherche scientifique belge (FNRS) et CRH), « Maya Plissetskaya à Rome : Guerre froide, circulations et transferts culturels (1983-1985) ».

Lectures :
Béatrice Joyeux-Prunel, « Les transferts culturels. Un discours de la méthode »,
Hypothèses, 2003/1 (6), pp. 149-162.
Sylvain Dufraisse et al., « Les Soviétiques hors d’URSS : quels voyages pour quelles expériences ? », Les Cahiers Sirice, 2016/2 (N° 16), pp. 11-18.
[Lecture facultative et complémentaire : Marie-Pierre Rey, « Préface », Les Cahiers Sirice 2016/2 (N° 16), pp. 5-9.]

Les documents associés à cette séance peuvent être consultés et téléchargés sur cette page.

24 avril 2017 [attention, en Salle 8, 105 bd. Raspail] (Circulations)

Laure GUILBERT, « Moving geographies. La danse en exil dans l’entre-deux-guerres ».
Lecture : Marion Kant, « Anti-fascist theater and dance in Californian exile: ‘For the time being a row of palm trees is nothing but a nice façade,’ dans Jeffrey Fear, Paul Lerner (dir.), Jewish Culture and History. Behind the Screens: Immigrants, Émigrés, and Exiles in Mid Twentieth-Century Los Angeles, 17:1-2, 2016, pp. 94-114.

Les documents associés à cette séance peuvent être consultés et téléchargés sur cette page.

15 mai 2017 (Genre)

Felicia MCCARREN (Institut des Études Avancées de Paris, Tulane Univ.),
« Planting Dance : Entre l’histoire naturelle et l’histoire culturelle du genre en danse »

Lecture(s) : pour consulter et télécharger les documents, voir la page en ligne ici.

29 mai 2017 (Circulations)

Julia PREST (University of St Andrews), « La politique de la danse aux Antilles françaises »

Lectures :

(Source) Moreau de St.-Mery, De la danse, Parme, Bodoni, 1801. Disponible sur MANIOC, la Bibliothèque numérique Caraibe Amazonie Plateau des Guyanes, en ligne ici.

(Bibliographie) Lillian Moore, « Moreau de Saint-Mery and ‘Danse’ », Dance Index, Lincoln Kirstein, Paul Magriel, Donald Windham (eds.), V:10 (October 1946), pp. 231 -260.

(Bibliographie) Gabriel Entiope, Nègres, danse et résistance, Paris, L’Harmattan, 1996, pp. 175-211.

Les documents associés à cette séance peuvent être consultés et téléchargés sur cette page.

Attention, cette séance n’est pas soumise à la validation. Les étudiants sont vivement encouragés à lire les textes de Moore et d’Entiope, à feuilleter l’ouvrage de Saint-Mery afin de favoriser la discussion collective.

12 juin 2017 : CONCLUSION et ACTUALITÉS DE LA RECHERCHE

Table ronde historiographique avec Marie GLON (Univ. Lille III) à l’occasion de la sortie d’un numéro d’European Drama and Performance Studies consacré à la danse et à la morale et d’un numéro de Clio. Femmes, Genre, Histoire dédie à la danse.

Lecture : sélection d’un texte du numéro d’EDPS : La danse est-elle vraiment immorale ?

Plus d’informations sur le site de l’Ehess

La bibliographie associée au séminaire est téléchargeable ici.

Nous contacter : histoireculturelle[dot]danse[at]gmail.com


Le séminaire Histoire culturelle de la danse (Centres de recherches sur les arts et le langage – CRAL) est organisé par Elizabeth Claire (CRNS-CRH) et Vannina Olivesi (CRAL).

Il propose d’explorer l’histoire des danses sociales et spectaculaires dans une perspective culturaliste, attentive à l’articulation et aux écarts entre les pratiques et les représentations. On étudiera les moments clés, grandes figures et lieux de mémoire qui ont marqué l’historiographie de la danse ; la construction de la danse comme pratique sociale légitime et comme profession insérée dans un système de production des spectacles ; les lieux et la circulation des pratiques ; la danse comme construction des rapports entre les sexes et des identités de genre ; la question de l’auteur en danse.


Séminaire 2016-2017 : Bibliographie

Chères toutes et tous, ami.e.s, collègues et participant.e.s au séminaire Histoire culturelle de la danse, vous pouvez d’ores et déjà consulter et télécharger la bibliographie associée aux activités du séminaire cette année. Vous y trouverez des ressources concernant l’histoire culturelle et l’histoire de la danse, ainsi qu’une sélection d’ouvrages relatifs aux deux axes traités cette année, les circulations et le genre.


Séminaire ‘Histoire culturelle de la danse’ 2016-2017

Chers tous et toutes, ami.e.s et participant.e.s du séminaire Histoire culturelle de la danse,

Nous vous convions à la séance de rentrée du séminaire lundi prochain 14 novembre 2016, 14h-17h, en salle 13, 105 bd Raspail 75 006 Paris.

Cette séance sera consacrée à une introduction de nos axes de recherche. Nous travaillons cette année dans deux directions :

  • Les circulations des danses et le transationalisme
  • Le genre et les rapports sociaux de sexe dans l’histoire de la danse.

Cette séance d’introduction sera également l’occasion de réaliser un point historiographique sur l’histoire culturelle appliquée à l’objet danse. Les étudiants qui souhaitent valider le séminaire seront invités à se faire connaître.

by Bassano, whole-plate glass negative, 19 January 1916
Jan Oyra and Dorma Leigh (born Dorothy Mabel Woodley), in ‘Tina’, by Alexander Bassano, whole-plate glass negative, 19 January 1916. Source : National Portrait Gallery, London.

Voici le programme des prochaines séances du premier semestre :

14 novembre 2016   Introduction générale

12 décembre 2016  (Genre) – Vannina Olivesi (Cral)

« La féminisation du corps de ballet de l’Opéra, 1770-1860 : historiographie, méthodes, résultats »

Lectures : Lynn Garafola, « The Travesty Dancer in Nineteenth-Century Ballet », Dance Research Journal, Vol. 17/18, Vol. 17, n° 2 – Vol. 18, n° 1 (Autumn, 1985 – Spring, 1986), pp. 35-40.

Marian Smith, « About the House », in Roger Parker, Mary Ann Smart (ed.), Reading Critics Reading : Opera and Ballet Criticism in France from the Revolution to 1848, Oxford, Oxford University Press, 2001, pp. 215-236.

30 janvier 2017 (Genre) – Florence Filippi (Univ. Rouen)

« Souvenirs, mémoires et correspondances : l’actrice au miroir de ses mots (XVIIIe-XIXe siècles) ».

Lectures :

  • Aurore Evain, « Les autrices de théâtre et leurs œuvres dans les dictionnaires dramatiques du XVIIIe siècle », communication, 1ères Rencontres de la SIEFAR : Connaître les femmes de l’Ancien Régime. La question des recueils et des dictionnaires, Paris, 20 juin 2003 ; en ligne.
  • Viv Gardner, « By Herself : the actress and autobiography, 1755-1939 », in Maggie B. Gale, John Stokes (ed.), The Cambridge Companion to the Actress, Cambridge, NY, Melbourne, Madrid, CT, Singapore, SP, 2007, pp. 173-192.
  • [Lecture facultative et complémentaire : Edwige Kellet-Rahbé, « ‘Du théâtre ! ma fille !’ : actrices en romancie aux XVIIe et XVIIIe siècles », communication pour la Society for Seventeenth Century French Studies conference, Londres, 10-12 sept. 2009, en ligne.]

Le programme complet de l’année sera prochainement mis en ligne sur le site de l’Ehess.

Séminaire de recherche ‘Le genre de l’imagination et l’art de la danse’

[Annonce de communication]

Elizabeth Claire, Historienne (CNRS, EHESS-CRH)

effectuera une communication intitulée

‘Le genre de l’imagination et l’art de la danse (1754-1811)’

 

Institut Emilie du Châtelet, 30 septembre 2016, Jardin des Plantes, Grand amphithéâtre d’entomologie, 43 rue Buffon (Paris 5e), 14h-16h.

Présentation

À l’aube du 19e siècle, l’Europe est saisie d’un phénomène de dansomanie liée à l’introduction des danses de couple-fermé dont la valse, la sauteuse et d’autres formes qui privilégient une rotation perpétuelle du couple pendant le temps d’une danse. Le débat se concentre sur l’engouement enthousiaste et collectif pour ces danses modernes, et porte principalement sur les effets néfastes sur l’imagination des valseuses appartenant à une «jeune génération» de danseurs.  Les effets préoccupants de ces pratiques de bal sont des accidents de santé divers liés à l’imagination malade : le vertige, l’avortement, la folie et même la mort subite. La mobilisation de cette faculté de la connaissance par les médecins et moralistes de l’époque se démarque des discours philosophiques sur la danse dans la dernière moitié du 18e siècle (Noverre, Cahusac, Diderot) où l’imagination et l’enthousiasme sont sollicités pour légitimer le projet du ballet «d’action» comme un art imitatif.

Une question de genre se pose : pourquoi une imagination chauffée par la pratique du bal condamnerait des danseuses à des états pathologiques lorsque le maître du ballet accède, par le biais du même phénomène, au statut de génie artistique, auteur de compositions «modernes» qui révolutionne la scène de l’Opéra ? Notre enquête sur l’histoire de l’imagination et l’art de la danse cherche à faire état de cet écart et des répercutions sur la sociabilité du corps féminin en jeu dans la révolution socio-politique en Europe.

unnamed

Elizabeth Claire, historienne et chargée de recherche au CNRS, est membre fondateur de l’Atelier d’histoire culturelle de la danse (CRAL) ainsi que membre associé au Centre de recherches sur les Arts et le Langage. Avec les membres de l’Atelier, elle co-anime au sein de l’EHESS, depuis 2009, le séminaire «Histoire culturelle de la danse» qui vise à promouvoir l’approche culturaliste dans les études en histoire de la danse. Elle co-anime également un séminaire sur l’Histoire du genre dans les arts vivants avec Catherine Deutsch (Paris-Sorbonne) et Raphaëlle Doyon (Univ. de Paris 8). En collaboration avec Béatrice Delaurenti (CRH), Koen Vermeir (CNRS-SPHERE), et Roberto Poma (UPEC), elle organise des colloques internationaux et un séminaire sur l’histoire de la force de l’imagination du XVe-XVIIIe siècles.

*

Sélection des publications d’Elizabeth Claire sur ce sujet:

– «A Moral Defence of the Regency Ballroom – vide Wilsons Rooms», European Drama and Performance Studies No. 8 : Danse et morale. Une approche généologique, Marie Glon et Juan Ignacio Vallejos (dir.), Sabine Caouche (éd.), Éd. Classiques Garnier, [à paraître, 2017].

– «Inscrire le corps révolutionnaire dans la pathologie morale : la valse, le vertige, et l’imagination des femmes», Orages. Littérature et culture 1760-1830 : Sexes en Révolution (No 12), Florence Lotterie, Pierre Frantz (dir.), Olivier Bara (éd.), mars 2013, pp. 87-109.

– «Walzliebelust: vertigine e sogno di egualitarismo», Immaginari corporei e rappresentazioni di genere tra danza, scrittura e società, a cura di Susanne Franco, Nuove frontiere per la storia di genere. Atti del V Congresso della Società Italiana delle Storiche (Napoli 28-30 gennaio 2010), a cura di Laura Guidi e Maria Rosaria Pellizzari, Webster Press de l’Università di Salerno, Padova, 2013, pp. 223-228.

– «La Dansomanie, une expression symptomatique, entre ballet et bal au Théâtre de la République et des Arts», Roxane Martin, Marina Nordera (dir.), Les arts de la scène à l’épreuve de l’histoire, Paris, Honoré Champion, coll. « Colloques, Congrès et Conférences » dirigée par Jean Bessière, 2011, pp. 357-371.

– «Monstrous Choreographies: Waltzing, Madness & Miscarriage», Studies in Eighteenth Century Culture, Linda Zionkowski (dir.), Johns Hopkins University Press, 38: 2009, pp. 199-235.


Télécharger la présentation PDF sur le site Institut Emilie du Châtelet.

Source : Institut Emilie du Châtelet

[Séminaire 2016-2017] Prochaine séance

Chers tous et toutes, ami.e.s, étudiant.e.s et collègues,

Le programme du séminaire Histoire culturelle de la danse 2016-2017 vous sera bientôt communiqué. Nous continuerons à explorer le thème des circulations et nous commencerons un nouveau chantier consacré au genre et à la danse.

Source : Jean-Pierre Dalbéra, Rama Vaidyanathan au Musée Guimet, 2009.
Source : Jean-Pierre Dalbéra, Rama Vaidyanathan, Musée Guimet, 2009.

En attendant, vous pouvez d’ores et déjà noter que la séance de rentrée aura lieu le lundi 14 novembre prochain de 14h à 17h.

Au plaisir de vous y rencontrer !


→ Pour toute demande d’information et inscription à notre liste de diffusion, vous pouvez nous écrire à l’adresse suivante : histoireculturelle.danse [at] gmail [dot] com.

[Parution] Hélène Marquié « Non ! La danse n’est pas un truc de fille ! »

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution de l’ouvrage d’Hélène Marquié

« Non ! La danse n’est pas un truc de fille ! Essai sur le genre en danse »

Marquié

Présentation de l’éditeur :

Le genre fait couler beaucoup d’encre depuis quelques années. Il est parfois objet de rejets violents de la part des adversaires d’une prétendue « théorie du genre », avec notamment comme impact la déprogrammation ces dernières années de plusieurs spectacles traitant des stéréotypes féminins et masculins ou de l’homosexualité.

Revendiqué par une frange de la danse contemporaine avec des spectacles s’affichant « genre » ou queer, au point de devenir à la mode, ses définitions restent souvent floues et ses emplois multiples et contradictoires. Il suffit parfois qu’un spectacle présente des corps nus, ou du travestissement, pour être salué (ou bien condamné) par la critique, comme ayant une thématique genre.

Hélène Marquié propose à travers cet ouvrage d’examiner ce que ce concept nous apporte pour comprendre la danse, son histoire, ses pratiques, les productions, diffusions et réceptions de ses spectacles ; pour chercher à comprendre aussi en quoi la danse participe à la transmission et à la légitimation de certaines normes sociales, et en quoi elle les déjoue et peut participer à leurs évolutions. Un ouvrage très bien documenté et éloquent dans ses analyses.

Source : Editions de l’attribut

L’histoire de la danse dans le premier Congrès des Etudes de genre

L’Institut du Genre CNRS/Universités organise le premier Congrès des études de genre du 3 au 5 septembre 2014 à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon.

Le jeudi 4 septembre, deux ateliers réaliseront un état des lieux de la recherche en danse et en arts du spectacle.

*

Atelier Genre et danse

› Des savoirs en danse pour penser le genre – Hélène Marquié, Genres, Travail, Mobilités ; 11:30-13:00.
› La fabrique du féminin en danse contemporaine – Betty Lefevre, Laboratoire CETAPS ; 11:30-13:00.
› La perspective du genre en histoire et historiographie de la danse – Marina Nordera, Centre Transdisciplinaire d’Épistémologie de la Littérature et des Arts vivants ; 11:30-13:00.
› Le danseur masculin à l’intersection du genre, de la race et de la sexualité – Ramsay Burt, De Montfort University ; 11:30-13:00.

*

Atelier Genre et arts vivants dans l’histoire

› Genre et arts vivants dans l’histoire : danse, musique, théâtre – Elizabeth Claire, Centre de recherches historiques – Catherine Deutsch, Université Paris-Sorbonne – Raphaëlle Doyon, Université Paris 8 ; 17:00-18:30.
› Les conditions des luttes d’émancipation féminine dans les champs artistiques : l’exemple du spectacle vivant – Serge Proust, Centre Max Weber ; 17:00-18:30.
› Les femmes et la musique à l’image : de la composition à l’orchestration, analyse de la transformation genrée d’un univers professionnel – Pauline Adenot, Centre Max Weber ; 17:00-18:30.

*

Le Congrès se tiendra du 3 au 5 septembre à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon. Il  permettra de faire la démonstration de l’importance scientifique, de la vitalité et de la diversité des études de genre en France et dans le monde francophone, en dressant  le tableau le plus complet possible des recherches menées actuellement dans ce domaine.  Le Congrès accueillera à la fois des ateliers portant sur des thématiques ou des objets de recherche déjà bien identifiés, et des ateliers portant sur des thématiques émergentes, fruits de croisements disciplinaires ou de questionnements nouveaux. En même temps qu’aux avancées scientifiques reconnues, place sera donnée aux tournants épistémologiques récents et aux nouvelles perspectives théoriques. Enfin, suivant les engagements scientifiques de l’Institut du Genre, recherches interdisciplinaires, approches transversales et confrontations inédites de langages et de paradigmes, seront à l’honneur.

Ici, le programme détaillé du Congrès et les informations pratiques.

Re-imagining Dramaturgy [Appel à communication]

Re-imagining Dramaturgy: What Can Our Cutting-Edge Research Offer the Theatre Industry ?

What is dramaturgy, really ? And why should producers, playwrights, and theatre companies spend good money to hire a « dramaturg » ? More broadly, how can “academic” theatre folk add value to practical theatre work ? How can we scholars help – in a concrete way – to make better theatre ? If you are a scholar who can offer innovative practical answers to these questions, we are interested in your proposal.

« Re-Imagining Dramaturgy » is a symposium dedicated to the radical expansion of the concept traditionally known as dramaturgy, a concept we believe to be more than just historical research and textual notation. We also recognize that the field of dramaturgy is one of the few established areas in which academic work becomes legible to contemporary theatre practitioners and producers. In other words, dramaturgy is one route by which our work as academics can move beyond the pages of academic journals and into the rehearsal room. We are currently accepting proposals for short (8-10 min.) presentations to be included in a symposium on Friday, October 17, 2014, at the Snapple Theatre Center in Manhattan.

Berenice Abbott, The Science Pictures: Swinging Ball, 1982, Gelatin silver print photograph. Source : Five Colleges and Historic Deerfield Museum Consortium.
Berenice Abbott, The Science Pictures: Swinging Ball, 1982, Gelatin silver print photograph. Source : Five Colleges and Historic Deerfield Museum Consortium.

Interdisciplinary submissions are welcome and encouraged. We seek to compile strong project descriptions on the widest possible range of topics in dramaturgy — or topics that potentially could be considered under the heading of dramaturgy. Topics may include work in theatre studies, performance studies, psychology, cognitive studies, theatre technology, and arts in education, and may address the following questions:

  • How does our research demonstrate new methods of conducting dramaturgy ?
  • What are interdisciplinary studies offering to the field and how are projects across disciplines expanding traditional notions of dramaturgy ?
  • How are technology and social media expanding the realm of dramaturgy ?
  • What new approaches are being taken to audience survey ? Advertising and promotion ? New work selection ?
  • Where does education outreach fit in to theatre production and how is our research relevant ?
  • How might work in race and gender theory be useful to theatre playwrights, directors, and producers ? And how might we help the theatre industry to incorporate these insights into their practice ?

Please send your 200-word abstracts and contact information to dcalderazzo@yahoo.com and dandinero@nyu.com no later than September 2nd, 2014. For more info and registration, please visit www.re-imaginingdramaturgy.com

Revisiter l’historiographie de la danse et éclairer l’histoire du genre. 2e journée d’étude

Deuxième journée d’étude du Projet de recherche 

Revisiter l’historiographie de la danse et éclairer l’histoire du genre :

étude de quelques figures de danseuses 

(France, fin XVIIe – début XXe siècle), 24 et 25 janvier 2014 

Coordination : Hélène Marquié et Marina Nordera.

*

Projet financé par le GIS, Institut du genre. Accueil du Centre National de la Danse. En partenariat avec le CRESPPA-GTM (UMR 7217) et le Centre transdisciplinaire de l’épistémologie de la littérature et des arts vivants (CTEL 6307), Université Nice Sophia Antipolis.

*

"Lola has come! Enthusiastic reception of Lola by American audience", lithographie de David Claypoole Johnston, ca 1852, Library of Congress.
« Lola has come! Enthusiastic reception of Lola by American audience« , lithographie de David Claypoole Johnston, ca 1852,
Library of Congress.

*

Centre National de la Danse, 1 rue Victor Hugo, Pantin. Salle de conférence 1er étage (24 janvier), Salle d’étude 1er étage (25 janvier) et Studio 4.

*

Programme

Vendredi 24 janvier 2014

Salle de conférence 1er étage

9h30    Hélène Marquié et Marina Nordera, Accueil des participants et introduction

9h50   Vannina Olivesi, La construction de l’identité professionnelle dans les Souvenirs de Marie Taglioni : interpréter, créer, transmettre

10h30  Marina Nordera, Danser seule au XVIIIe siècle : partitions, interprétations, récits

11h      pause café

11h20 Claudia Jeschke et Patrizia Veroli, The Construction of Celebrity : Lola Montez and Cléo de Merode

12h20  Hélène Marquié, Stratégies et idéologies dans la reconnaissance des chorégraphes de la Belle Époque

13h      Discussion menée par Camille Paillet

13h30 – pause repas

*

Studio 4

Atelier XIXe siècle

14h30  Claudia Jeschke, Mariquita par Justamant

16h      Jean Guizerix, Justamant pas

*

Samedi 25 janvier

Studio 4

Atelier XVIIIe siècle

9h30-11h  Béatrice Massin, La chaconne de Phaëton : version pour femme et pour homme

11h-12h  Dora Kiss, Pour une lecture des danses de Mlle Subligny

12h-12h30 Bianca Maurmayr, Présentation de quelque danse de Mlle Guyot

12h30-13h Discussion sur l’Atelier XVIIIe siècle et conclusion.

13h –  pause repas

 

*