Archives par mot-clé : théâtre

Prochaine séance – 30 janvier 2017 – Florence Filippi, ‘L’actrice au miroir de ses mots’

Chers ami.e.s, collègues et participant.e.s au séminaire Histoire culturelle de la danse,

Nous vous souhaitons une excellente année 2017 et vous convions à nous rejoindre à la prochaine séance du séminaire qui aura lieu le 30 janvier (salle 13, 14h-17h, 105 bd Raspail, 75 006 Paris).

Nous aurons le plaisir d’accueillir Florence FILIPPI (Univ. Rouen) qui réalisera une communication intitulée

« Souvenirs, mémoires et correspondances :

l’actrice au miroir de ses mots (XVIIIe-XIXe siècles)»

Clairon, Hyppolite dite Mademoiselle Clairon (1723-1803), Mémoires d'Hyppolite Clairon, et réflexions sur l'art dramatique publiés par elle-même, Paris, chez F. Buisson, 1798.
Clairon, Hyppolite dite Mademoiselle Clairon (1723-1803), Mémoires d’Hyppolite Clairon, et réflexions sur l’art dramatique publiés par elle-même, Paris, chez F. Buisson, 1798.

Lectures associées :

Aurore Evain, « Les autrices de théâtre et leurs œuvres dans les dictionnaires dramatiques du XVIIIe siècle », communication, 1ères Rencontres de la SIEFAR : Connaître les femmes de l’Ancien Régime. La question des recueils et des dictionnaires, Paris, 20 juin
2003 ; en ligne ici.

Viv Gardner, « By Herself : the actress and autobiography, 1755-1939 », in Maggie B. Gale, John Stokes (ed.), The Cambridge Companion to the Actress, Cambridge, NY, Melbourne, Madrid, CT, Singapore, SP, 2007, pp. 173-192.

[Lecture facultative et complémentaire : Edwige Kellet-Rahbé, « ‘Du théâtre ! ma fille !’ : actrices en romancie aux XVIIe et XVIIIe siècles », communication pour la Society for Seventeenth Century French Studies conference, Londres, 10-12 sept. 2009. En ligne ici.

L’ensemble de ces trois documents soumis à lecture et à validation, pour les étudiants qui le souhaitent, peuvent être consultés et téléchargés sur ce lien.

Au plaisir de vous retrouver le 30 janvier prochain !

[Programme] Séminaire ‘Histoire culturelle de la danse’ 2016-2017

PROGRAMME 2016-2017
SÉMINAIRE HISTOIRE CULTURELLE DE LA DANSE

2e et 5e lundis du mois de 14 h à 17 h (salle 13, 105 bd Raspail 75 006 Paris), du 14 novembre 2015 au 12 juin 2017. Séances supplémentaires le 24 avril 2017 (salle 8, 105 bd Raspail 75006 Paris) et le 15 mai 2017 (salle 13, 105 bd Raspail 75006 Paris).

Organisatrices : Elizabeth CLAIRE – CNRS-CRH (enseignante principale) & Vannina OLIVESI – CRAL

Ce séminaire propose d’explorer l’histoire des danses sociales et spectaculaires dans une perspective culturaliste, attentive à l’articulation et aux écarts entre les pratiques et les représentations. On étudiera deux axes :
– transnationalisme et circulation des danses,
– genre et rapports sociaux de sexe dans l’histoire de la danse.

14 novembre 2016 : INTRODUCTION GÉNÉRALE

12 décembre 2016 (Genre) :

Vannina OLIVESI (CRAL), « La féminisation du corps de ballet de l’Opéra, 1770-1860 : historiographie, méthodes, résultats ».

Lectures : Lynn Garafola, « The Travesty Dancer in Nineteenth-Century Ballet », Dance Research Journal, Vol. 17/18, Vol. 17, n° 2 – Vol. 18, n° 1 (Autumn, 1985 – Spring, 1986), pp. 35-40.
Marian Smith, « About the House », in Roger Parker, Mary Ann Smart (ed.), Reading Critics Reading : Opera and Ballet Criticism in France from the Revolution to 1848, Oxford, Oxford University Press, 2001, pp. 215-236.

30 janvier 2017 : (Genre)

Florence FILIPPI (Univ. Rouen), « Souvenirs, mémoires et correspondances : l’actrice au miroir de ses mots (XVIIIe-XIXe siècles)».

Lectures :
Aurore Evain, « Les autrices de théâtre et leurs œuvres dans les dictionnaires dramatiques du XVIIIe siècle », communication, 1ères Rencontres de la SIEFAR : Connaître les femmes de l’Ancien Régime. La question des recueils et des dictionnaires, Paris, 20 juin 2003.

Viv Gardner, « By Herself : the actress and autobiography, 1755-1939 », in Maggie B. Gale, John Stokes (ed.), The Cambridge Companion to the Actress, Cambridge, NY, Melbourne, Madrid, CT, Singapore, SP, 2007, pp. 173-192.

[Lecture facultative et complémentaire : Edwige Kellet-Rahbé, « ‘Du théâtre ! ma fille !’ : actrices en romancie aux XVIIe et XVIIIe siècles », communication pour la Society for Seventeenth Century French Studies conference, Londres, 10-12 sept. 2009.

Les documents associés à cette séance peuvent être consultés et téléchargés sur cette page.

13 mars 2017 (Circulations) :

Stéphanie GONÇALVES, (Postdoctorante, Fonds National de la Recherche scientifique belge (FNRS) et CRH), « Maya Plissetskaya à Rome : Guerre froide, circulations et transferts culturels (1983-1985) ».

Lectures :
Béatrice Joyeux-Prunel, « Les transferts culturels. Un discours de la méthode »,
Hypothèses, 2003/1 (6), pp. 149-162.
Sylvain Dufraisse et al., « Les Soviétiques hors d’URSS : quels voyages pour quelles expériences ? », Les Cahiers Sirice, 2016/2 (N° 16), pp. 11-18.
[Lecture facultative et complémentaire : Marie-Pierre Rey, « Préface », Les Cahiers Sirice 2016/2 (N° 16), pp. 5-9.]

Les documents associés à cette séance peuvent être consultés et téléchargés sur cette page.

24 avril 2017 [attention, en Salle 8, 105 bd. Raspail] (Circulations)

Laure GUILBERT, « Moving geographies. La danse en exil dans l’entre-deux-guerres ».
Lecture : Marion Kant, « Anti-fascist theater and dance in Californian exile: ‘For the time being a row of palm trees is nothing but a nice façade,’ dans Jeffrey Fear, Paul Lerner (dir.), Jewish Culture and History. Behind the Screens: Immigrants, Émigrés, and Exiles in Mid Twentieth-Century Los Angeles, 17:1-2, 2016, pp. 94-114.

Les documents associés à cette séance peuvent être consultés et téléchargés sur cette page.

15 mai 2017 (Genre)

Felicia MCCARREN (Institut des Études Avancées de Paris, Tulane Univ.),
« Planting Dance : Entre l’histoire naturelle et l’histoire culturelle du genre en danse »

Lecture(s) : pour consulter et télécharger les documents, voir la page en ligne ici.

29 mai 2017 (Circulations)

Julia PREST (University of St Andrews), « La politique de la danse aux Antilles françaises »

Lectures :

(Source) Moreau de St.-Mery, De la danse, Parme, Bodoni, 1801. Disponible sur MANIOC, la Bibliothèque numérique Caraibe Amazonie Plateau des Guyanes, en ligne ici.

(Bibliographie) Lillian Moore, « Moreau de Saint-Mery and ‘Danse’ », Dance Index, Lincoln Kirstein, Paul Magriel, Donald Windham (eds.), V:10 (October 1946), pp. 231 -260.

(Bibliographie) Gabriel Entiope, Nègres, danse et résistance, Paris, L’Harmattan, 1996, pp. 175-211.

Les documents associés à cette séance peuvent être consultés et téléchargés sur cette page.

Attention, cette séance n’est pas soumise à la validation. Les étudiants sont vivement encouragés à lire les textes de Moore et d’Entiope, à feuilleter l’ouvrage de Saint-Mery afin de favoriser la discussion collective.

12 juin 2017 : CONCLUSION et ACTUALITÉS DE LA RECHERCHE

Table ronde historiographique avec Marie GLON (Univ. Lille III) à l’occasion de la sortie d’un numéro d’European Drama and Performance Studies consacré à la danse et à la morale et d’un numéro de Clio. Femmes, Genre, Histoire dédie à la danse.

Lecture : sélection d’un texte du numéro d’EDPS : La danse est-elle vraiment immorale ?

Plus d’informations sur le site de l’Ehess

La bibliographie associée au séminaire est téléchargeable ici.

Nous contacter : histoireculturelle[dot]danse[at]gmail.com


Le séminaire Histoire culturelle de la danse (Centres de recherches sur les arts et le langage – CRAL) est organisé par Elizabeth Claire (CRNS-CRH) et Vannina Olivesi (CRAL).

Il propose d’explorer l’histoire des danses sociales et spectaculaires dans une perspective culturaliste, attentive à l’articulation et aux écarts entre les pratiques et les représentations. On étudiera les moments clés, grandes figures et lieux de mémoire qui ont marqué l’historiographie de la danse ; la construction de la danse comme pratique sociale légitime et comme profession insérée dans un système de production des spectacles ; les lieux et la circulation des pratiques ; la danse comme construction des rapports entre les sexes et des identités de genre ; la question de l’auteur en danse.


Re-imagining Dramaturgy [Appel à communication]

Re-imagining Dramaturgy: What Can Our Cutting-Edge Research Offer the Theatre Industry ?

What is dramaturgy, really ? And why should producers, playwrights, and theatre companies spend good money to hire a « dramaturg » ? More broadly, how can “academic” theatre folk add value to practical theatre work ? How can we scholars help – in a concrete way – to make better theatre ? If you are a scholar who can offer innovative practical answers to these questions, we are interested in your proposal.

« Re-Imagining Dramaturgy » is a symposium dedicated to the radical expansion of the concept traditionally known as dramaturgy, a concept we believe to be more than just historical research and textual notation. We also recognize that the field of dramaturgy is one of the few established areas in which academic work becomes legible to contemporary theatre practitioners and producers. In other words, dramaturgy is one route by which our work as academics can move beyond the pages of academic journals and into the rehearsal room. We are currently accepting proposals for short (8-10 min.) presentations to be included in a symposium on Friday, October 17, 2014, at the Snapple Theatre Center in Manhattan.

Berenice Abbott, The Science Pictures: Swinging Ball, 1982, Gelatin silver print photograph. Source : Five Colleges and Historic Deerfield Museum Consortium.
Berenice Abbott, The Science Pictures: Swinging Ball, 1982, Gelatin silver print photograph. Source : Five Colleges and Historic Deerfield Museum Consortium.

Interdisciplinary submissions are welcome and encouraged. We seek to compile strong project descriptions on the widest possible range of topics in dramaturgy — or topics that potentially could be considered under the heading of dramaturgy. Topics may include work in theatre studies, performance studies, psychology, cognitive studies, theatre technology, and arts in education, and may address the following questions:

  • How does our research demonstrate new methods of conducting dramaturgy ?
  • What are interdisciplinary studies offering to the field and how are projects across disciplines expanding traditional notions of dramaturgy ?
  • How are technology and social media expanding the realm of dramaturgy ?
  • What new approaches are being taken to audience survey ? Advertising and promotion ? New work selection ?
  • Where does education outreach fit in to theatre production and how is our research relevant ?
  • How might work in race and gender theory be useful to theatre playwrights, directors, and producers ? And how might we help the theatre industry to incorporate these insights into their practice ?

Please send your 200-word abstracts and contact information to dcalderazzo@yahoo.com and dandinero@nyu.com no later than September 2nd, 2014. For more info and registration, please visit www.re-imaginingdramaturgy.com

Appel à communication « Les circulations musicales et théâtrales en Europe, vers 1750­-vers 1815 » – Nice, 20-21­-22 novembre 2014

Appel à communication

Colloque international

« Les circulations musicales et théâtrales en Europe, vers 1750­-vers 1815 » – Nice, 20-21­-22 novembre 2014

Avec le concours du Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine-MSHS Université Nice Sophia Antipolis, de l’Institut Universitaire de France, de l’Institut de Recherches sur l’Histoire du Septentrion Université Charles de Gaulle Lille 3, de l’Université d’Helsinki.

Comité d’organisation : Pierre-Yves Beaurepaire (Université Nice Sophia Antipolis-CMMC et Institut Universitaire de France), Rahul Markovits (École Normale Supérieure), Mélanie Traversier (Université Charles de Gaulle Lille 3, l’Institut de Recherches sur l¹Histoire du Septentrion), Charlotta Wolff (Université d’Helsinki)

Argumentaire scientifique :

Dans l’Europe du dix-huitième siècle, la mobilité des artistes est un fait établi, et les milieux musicaux et théâtraux sont fortement cosmopolites. A l’époque où le classicisme musical, la comédie de mœurs, l’opéra bouffe et l’opéra-comique façonnent le goût, commence à se constituer un répertoire dramatique et musical commun aux diverses parties de l’Europe urbaine. Du point de vue de l’artiste ou de l’amateur-collectionneur, la pratique musicale, tout comme le voyage, la correspondance ou la sociabilité littéraire, a une dimension formatrice et transfrontalière. Mieux encore, la musique elle-même semble offrir un de ces idiomes universels dont rêvent certains philosophes de l’époque. La musique et le théâtre sont bien plus que des loisirs ; ils sont aussi des expressions identitaires tout comme des objets de commerce et d’investissements.

L’objectif de cette rencontre est d’étudier, dans une perspective d’histoire culturelle, la circulation des matières musicales et théâtrales dans Europe de la seconde moitié du dix-huitième siècle, y compris la période révolutionnaire. La rencontre étant interdisciplinaire, l’attention pourra se porter, par exemple,

  • sur les canaux de la circulation musicale et dramatique, de la diffusion des partitions à la mobilité des artistes, aux réseaux et structures de la mobilité ;
  • sur les types d’œuvres largement diffusés (opéras, opéras-comiques, comédies et vaudevilles) et ayant formé le goût du public européen ; sur les agents transmetteurs (diplomates, collectionneurs, imprésarios, artistes, traducteurs) et les mécanismes de réception et d’appropriation ;
  • sur les adaptations et transformation des thèmes dramatiques et musicaux, des œuvres et du goût ;
  • sur les aspects cosmopolites et transfrontaliers des milieux et pratiques musicaux et théâtraux plus généralement.

Le français et l’anglais seront les deux langues du colloque.

Organisation matérielle du colloque :

Le comité d’organisation prend à sa charge l’hébergement des participants à concurrence de deux nuits et leur restauration sur place, le déplacement restant à leur charge. Lorsqu’un participant n’a pu obtenir sa prise en charge par son institution de rattachement, il pourra à titre exceptionnel bénéficier d’une prise en charge forfaitaire des frais de déplacement, sur présentation des titres de transport accompagnés de la facture réglée.

Envoi des propositions de communication :

Les propositions de communication, qui ne doivent dépasser 2 000 signes, sont à envoyer, accompagnées d’un bref curriculum vitae, à Pierre-Yves Beaurepaire (pybeaurepaire@gmail.com), Rahul Markovits (rahul.markovits@ens.fr), Mélanie Traversier (melanie.traversier@wanadoo.fr) et Charlotta Wolff (charlotta.wolff@helsinki.fi) au plus tard le 10 mai 2014.

*

Call for papers

International colloquium

Musical and theatrical circulations in Europe, ca. 1750­ca. 1815

Nice, 20-21-­22 November 2014

With the support of the Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine-MSHS Université Nice Sophia Antipolis, Institut Universitaire de France, Institut de Recherches sur l’Histoire du Septentrion Université Charles de Gaulle Lille 3, University of Helsinki.

Organising committee:

Pierre-Yves Beaurepaire (Université Nice Sophia Antipolis-CMMC and Institut Universitaire de France), Rahul Markovits (École Normale Supérieure), Mélanie Traversier (Université Charles de Gaulle Lille 3, Institut de Recherches sur l’Histoire du Septentrion), Charlotta Wolff (University of Helsinki)

Background and scope:

Artistic mobility was an established fact in eighteenth-century Europe, where musical and theatrical milieus were strongly cosmopolitan. In a period when musical classicism, comedy of manners, buffa and opéra comique contributed to shaping taste, a dramatic and musical repertoire common to the diverse parts of Europe was emerging. From the artist’s or the connoisseur’s point of view, musical practice, like travelling, letter writing or literary sociability, had an educating and border-crossing dimension. Moreover, music itself seemed to appear as one of the universal idioms imagined by the philosophers. Music and drama were far from being pastimes only; they were also expressions of identity as well as objects of trade and investments.

The aim of this gathering is to study the circulation of musical and theatrical matters in the Europe of the second half of the eighteenth century, including the revolutionary period, from a perspective of cultural history. As the colloquium is interdisciplinary, possible topic may include, for instance:

  • the channels of musical and dramatic circulations, from the diffusion of scores to the mobility of the artists, as well as the networks and structures of mobility;
  • the types of works largely diffused (operas, opéras-comiques, comedies and vaudevilles) and having shaped the taste of European audiences;
  • the agents of transmission (diplomats, amateurs, impresarios, artists, translators) and the mechanisms of reception and appropriation;
  • adaptations and transformation of dramatic and musical themes, works and taste;
  • cosmopolitan and border-crossing aspects of musical and theatrical milieus and practices more generally.

The languages of the colloquium are French and English.

Material organisation:

The organising committee will provide for accommodation for two nights as well as for the meals. Travels are at the participants’ expense. If a participant is unable to have her or his travel expenses covered by her or his institution of affiliation, the organisers can exceptionally consider refunding them on presentation of the tickets and receipts.

Proposals:

Please send your paper proposal of max. 2 000 signs, accompanied by a short curriculum vitae, to Pierre-Yves Beaurepaire (pybeaurepaire@gmail.com), Rahul Markovits (rahul.markovits@ens.fr), Mélanie Traversier (melanie.traversier@wanadoo.fr) and Charlotta Wolff (charlotta.wolff@helsinki.fi) by 10 May 2014.

*

Le programme du séminaire Histoire culturelle de la danse. Premier semestre 2013-2014

Organisé par Elizabeth Claire, Emmanuelle Delattre, Marie Glon, Sophie Jacotot, Vannina Olivesi.

2e et 4e lundis du mois de 19 h à 21 h (salle 7, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 25 novembre 2013 au 26 mai 2014. Séance supplémentaire le 7 avril 2014 (même heure, même salle)

Ce séminaire propose d’explorer l’histoire des danses sociales et spectaculaires en Europe dans une perspective culturaliste, pour la période comprise entre les XVIe et XXIe siècles. Nous poursuivrons cette année notre investigation sur les usages de l’iconographie dans la recherche en danse. Ce champ de recherche sera couplé à une deuxième thématique consacrée aux lieux de la danse (lieux d’apprentissage, de recherche, de création, de répétition, de représentation, de bal…).

Invitation pour le Bal des Quat'Z'Arts. Oeuvre d'Henri Jules Ferdinand Bellery-Desfontaines
Invitation pour le Bal des Quat’Z’Arts. Oeuvre d’Henri Bellery-Desfontaines. Source : Bellery-Desfontaines

Quatre axes seront privilégiés :

  • Lieux et espaces : quels projets esthétiques pour quels lieux ?
  • Lieux et identités professionnelles : comment l’étude des lieux de pratique nous renseigne-t-elle sur le statut et les conditions de travail des danseurs ?
  • Lieux et circulations : comment des danses circulent-elles du studio à la scène, de la scène au bal ou l’inverse…?
  • Publics, sociabilités, imaginaires : comment les lieux de danse construisent-ils les conditions d’un regard sur le corps dansant ?

Programme du premier semestre :

25 novembre 2013 : Séance d’introduction, avec Mark Franko (Temple University)

9 décembre 2013 : Sophie Jacotot (post-doctorante, CRAL) et Axelle Locatelli (doctorante, Paris 8), « La transmission par l’écrit dans les processus de création en danse, à travers les exemples du développement de la cinétographie Laban au début des années 1930 et de l’usage de l’écriture Conté à la fin des années 1940 ».

13 janvier 2014 : Julie Perrin (enseignante-chercheuse au département danse de l’université Paris 8), « Une danse en situation ».

27 janvier 2014 : Juan Ignacio Vallejos (chercheur au CONICET, Conseil national de recherche scientifique et technique, Argentine), Les philosophes de la danse : le projet du ballet pantomime dans l’Europe des Lumières (1760-1776).

10 février 2014 : Roland Huesca (professeur, Université de Lorraine), « A chaque lieu, ses attentes. Théâtre des Champs-Elysées et théâtre du Châtelet à l’époque des Ballets russes ».

24 février 2014 : Isabelle Conte (doctorante à l’EPHE), « Les différents lieux des bals d’artistes à Paris: l’exemple du Bal des Quat’Z’Arts (1892-1966) ».