Danseurs d’encre et d’aquarelle sous le règne de Louis XIV

Mercredi 19 février 2014 de 18h30 à 20h00

Danseurs d’encre et d’aquarelle sous le règne de Louis XIV : le costume de ballet au regard des pratiques de scènes et d’atelier, une conférence de Mickaël Bouffard, chercheur invité au Centre André Chastel, dans le cadre du Cycle de rencontres scientifiques du Centre André Chastel (UMR 8150).

Lieu : Galerie Colbert, 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Ingres, 2e étage, entrée libre.

*

Costume de deux Égyptiennes, attribué à Jean Bérain, n. d., maquette de costume, BnF.

Costume de deux Égyptiennes, attribué à Jean Bérain (1640-1711), non daté, maquette de costume, BnF.

*

Résumé

Souvent utilisé comme maquette de costume, le dessin de figures de ballet ne se limite pas à la simple description des habits dont ont besoin les artisans pour les confectionner. En tant que « projet » à soumettre pour approbation, ces œuvres poursuivent des objectifs de séduction qui se décèlent aussi bien dans les rehauts d’or et d’argent que dans le choix de postures délicates. Pour ce qui est de ces dernières, on peut se demander jusqu’à quel point elles sont en phase avec les pratiques chorégraphiques du temps, sachant qu’elles pouvaient être réappliquées de manière générique à d’autres personnages dansants (et même chantants) par des raccourcis de production propres aux ateliers d’artistes. Et si ces attitudes correspondaient effectivement aux pratiques scéniques contemporaines, chercheraient-elles à plaire par une esthétique plus moderne de la figure humaine, délaissant ainsi les canons classicistes dominants dans le choix des proportions et du contraste des membres du corps ?

 *


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.