“Mon compliment sur la nouvelle anée que je vous souette heureuse”

Image: © Nevit Dilmen found at Wikimedia commonsL’atelier d’histoire culturelle de la danse vous souhaite une excellente année 2014 – sous la forme de ces vœux adressés par un maître de danse à un confrère il y a précisément 250 ans :

« Mon cher Monsieur j’ay resü votre letre et votre presans dont je vous remercie bien – a légard de ce que vous me mandé je conçois votre enbaras vous vous faites un monstre d’une mouche c’et l’afaire du [illisible] qui fait La tragedie de vous donner un plans de ballet mais je crois qu’il ne voudra pas san donner la penne il ne voudra que des entractes s’il ne s’agit que de cela & qu’il ne veulle pas vous donners un sujet j’en feré un que je vous enveré, pour ce qui regarde la compossition des Dance je crois que vous ne soriez mieux faire que de prandre mon receüille de bales desinnée vous y trouverée des Entrée de tous les nombres & plusieurs de Chaque – je nans né plus mais s’il vous fait plaisir jan naurey un de celui a qui jey vandu les planches il ce vans 12lt mais je lauré moy pour moitié de diminussion –

J’ay sü que conjointement aveque votre Hardouïn vous aviez meprisé se receuille – je crois que vous ne vous ette pa donné la penne de le comprandre les plus grand maitre sans cerve on peut entreprandre tous les intermede aveque se livre – votre sot de Hardouin netet pas capable dan faire autans comme les chemains sons trassée il ne s’agit que de choisir des air qui convienne a l egar des pas – il ne faux que des bouré des contretans en avans en arierre an tournans des chassée des glisade des sisonne des rigaudons des tans levée ou balonné des piroëttes des pas de menuet dans les menues – aveque cela on ramply tous les chemains quant Le Dée a fait un ballet je lui é fourny des materios ; si tous cela vous conviens mande Le moy je vous l anveré ; Resevez mon compliment sur la nouvelle anée que je vous souette heureuse je vais travailler a vous faire un placar de ballet je compte que votre tragedie ais pour la fain de l’anée je suis mon cher Monsieur
Votre très affexionn serviteur de Hautteterre
a paris ce 4 janvier 1764 »

Archives départementales du Calvados, Fonds Medor (titres de famille)

Image: © Nevit Dilmen found at Wikimedia commons


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.