Archives de catégorie : Parution

Histoire culturelle de la danse – Printemps 2021

Nous sommes heureuse de vous communiquer le programme de trois journées d’études qui aura lieu en printemps 2021 sur la transmission en danse. Pour s’inscrire, rendez-vous sur le site de l’EHESS.

Inscription obligatoire : http://listsem.ehess.fr/courses/368/requests/new

Elizabeth Claire (CNRS), Emmanuelle Delattre-Destemberg (Univ. de Valenciennes), Marie Glon (Univ. Lille), Mariem Guellouz (Univ. Paris-Descartes), Vannina Olivesi (EHESS-CRAL)

‘A guinea a lesson’ sur les sutures de Kader Attia. 

Crédits image : Collage fait avec un extrait de, “Traditional Repair, Immaterial Injury, 2014/2018” de Kader Attia, et “Six guineas entrance and a guinea a lesson,” New York Public Library Digital Collections. Accédé le 16 mai 2020.

Transmettre la danse : Organiser | Contaminer | Greffer

Cette année, nous proposons d’étudier des formes de la transmission en danse, entendue comme un ensemble d’actions, gestes et discours, énoncés oralement ou écrits, qui participent à la construction historique des danses et des communautés qui les pratiquent. Objet d’étude très vaste, la transmission a donné lieu à de nombreux travaux dépassant les frontières disciplinaires académiques pour penser la pédagogie, la consignation des danses, leur circulation, la restitution des danses du passé ou la création chorégraphique contemporaine.

Comme toute activité sociale historiquement, culturellement et géographiquement située, la pratique de la danse engage la production de biens matériels et symboliques qui favorisent les transmissions des danses : des pratiques et des techniques de danse ; des savoirs sur le corps et les danses ; des traces d’évènements, de rites, de divertissements, d’œuvres, de répertoires ; des transactions financières, des biens économiques ; des lieux plus ou moins spécifiquement consacrés à la pratique ou à la transmission des danses. Les activités sociales liées à la danse ont en partage la production de normes – coutumes, traditions et instruments juridiques – qui définissent les modalités d’accès des acteurs historiques aux pratiques, aux savoirs, aux institutions et collectifs qui encadrent la production des danses. Les acteurs historiques produisent ainsi des valeurs sociales, culturelles, religieuses et morales, s’échangent des représentations et des imaginaires sociaux qui s’adressent à des publics différenciés. Les modalités de transmission des danses s’appuient sur le genre, l’âge, l’origine sociale ou professionnelle, l’ethnicisation ou la racialisation des praticiens. Ces facteurs et processus contribuent à construire les notions de tradition ou d’innovation, établissent des canons culturels, catégorisent les pratiques de danse, conditionnent les appropriations et réappropriations, enfin, favorisent l’intégration ou l’exclusion des acteurs dans les communautés.

Le séminaire s’organise en forme de trois journées d’études qui privilégient l’exploration de trois axes thématiques : (1) « Organiser » qui aura pour objectif d’interroger les cadres juridiques et institutionnels qui ont pu façonner ou contraindre l’acte de transmission en danse ; (2) « Contaminer » qui portera sur la communication des danses et donnera une attention particulière à l’histoire des pouvoirs de l’imagination et à l’éloquence des gestes lors de la circulation, la réception, et la transformation des pratiques de danse hors-la-scène ; enfin (3) « Greffer », invitera à une perspective décentrée de l’histoire de la danse et proposera de réfléchir à une éthique de la (ré)appropriation des savoirs corporels (non)occidentaux, des notions d’étrangeté et d’altérité qui y sont liées.

Vendredi le 2 avril 2021 (EHESS) | ORGANISER

La séance aura lieu en distanciel, pour s’inscrire : https://listsem.ehess.fr/ 

9h00-9h15 :     Accueil des participants

9h15-9h30 :     Elizabeth Claire, présentation des trois journées d’étude sur « transmettre »

9h30-10h :       Emmanuelle Delattre-Destemberg, Vannina Olivesi, introduction au thème « organiser, instituer les transmissions »

10h-10h45 :     Adrien Belgrano (Ehess-Crh), « Danse et formation du jeune noble dans le Jehan de Saintré d’Antoine de la Sale »

11h-11h45 :     Marina Nordera (Université Côte d’Azur, Ctel), « Éléments pour une approche micro-historique de la transmission du métier de danseuse au cours du long XVIIIe siècle »

Discussion (11h45-12h30)

-pause déjeuner-

14h00-14h15 :    Accueil des participants

14h15-15h00 : Bénédicte Jarasse (Paris III Sorbonne Nouvelle), « Généalogies de la danse : l’invention d’une mémoire chorégraphique dans les écrits du XIXe siècle. Le “cas” Vestris »

15h-15h45 :     Léa Weill (Ecole des Chartes et UPHF), « Transmettre l’idée de prestige culturel de la France par le Corps de Ballet de l’Opéra de Paris sous l’Occupation (1940-1944) »

16h00-16h45 : Sylvie Jacq-Mioche (École de danse de l’Opéra national de Paris), « Perspectives et enjeux de la vulgarisation en matière d’Histoire de la danse »

Discussion (16H45-17h30)

Vendredi le 7 mai 2021 (EHESS, 105 bd Raspail – Salle 7, 75006) | GREFFER

Lieu : École des hautes études en sciences sociales, 105 bd Raspail, 75006 Paris, salle 7

9h30-9h45 :     accueil des participants

9h45-12h00 :   Discussion atour d’une sélection de textes[1] avec Elizabeth Claire, Mariem Guellouz, Isabelle Launay et l’équipe d’animation des JEs.

13h30-14h15 :   Adham Hafez, (NYU Performance Studies), « Département de déformation de la danse »

14h15-15h00 :   Chantal Loïal, Cie Difé Kako, « La greffe comme acte de transmission : discussion autour de la recherche chorégraphique de Chantal Loïal »

15h30-16h15 :   Cécile Bushidi, Yale University, “‘European dances’ in colonial Kenya, 1920s-1950s: dissent, adaptation, and transformation of the foreign” (présentation en anglais)

16h15-17h00 :   Anurima Banerji, UCLA Department of World Arts and Cultures, “The Imperialist Politics of Genre: Problematizing the ‘Classical’ in Indian Dance,” (présentation en anglais)

17h00-18h00 :     Débat et discussion.

Vendredi le 21 mai 2021 (EHESS, 54 bd Raspail, 75006) | CONTAMINER

Lieu : École des hautes études en sciences sociales, 105 bd Raspail, 75006 Paris, salle BS1_28.

9h00-9h15 :     Accueil des participants

9h15-9h45 :     Elizabeth Claire & Roberto Poma (UPEC), Introduction sur la notion de la contagion en danse, l’exemple du vertige”

9h45-10h45 :   Béatrice Delaurenti (EHESS, CRH), « La contagion du bâillement et le pouvoir de l’imagination »

11h00-12h30 :  Gregor Rohmann (Univ. Frankfurt), “With or without contagion: Dancing Mania before and after the 1518 outbreak” (présentation en anglais)

-pause déjeuner-

14h00-15h30 :  Alessandro Arcangeli (Univ. de Vérona), “On the archaeology of the notion of dancing mania: of Tunisian women, and other stories” (présentation en anglais)

15h45-17h15 :  Thibaut Julian « Avant/après : l’imagination contagieuse du spectacle théâtral, de Diderot à Talma » 

Discussion

[1] Une participation à cette discussion est obligatoire pour les étudiants qui souhaitent valider le séminaire. La bibliographie est diffusée lors de la première séance du 2 avril 2021 et serait également disponible sur ce carnet prochainement.

Programme enseignement 2018-2019

Décor pour le ballet Orientales, Lev Samuilovič Bakst,1910 (c) BnF Gallica

Nous avons le plaisir de vous informer de la reprise, lundi 12 novembre à 13h, du séminaire d’histoire culturelle de la danse à l’EHESS (105, bd Raspail, 75006 Paris, salle 10).

Nous reprenons notre enquête sur la circulation des pratiques et le transnationalisme ou les questions de genre et les rapports sociaux de sexe en danse restent importantes. Nous explorons également la relation entre danse et musique, pratique et imagination, l’histoire de l’orientalisme, et l’effet des réclamations de l’etiquette « classique » dans diverses aires culturelles.

Au plaisir de vous revoir,

Esteban Buch, Elizabeth Claire, Mariem Guellouz, Lucile Goupillon

2e lundi du mois de 13 h à 16 h (salle 10, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 12 novembre 2018 au 8 juin 2019. Séances supplémentaires le 21 janvier (de 15 h à 17 h, salle 10, 105 bd Raspail 75006 Paris) et le 8 juin (de 10 h à 12 h, salle 1, 105 bd Raspail 75006 Paris). La séance du 18 mars aura lieu dans la salle 4, 105 bd Raspail 75006 Paris. La séance du 13 mai aura lieu du 15h à 17h30 à l’Institut d’Études Hispaniques, Sorbonne Université, 31 rue Gay Lussac, 75005 Paris. La séance du 27 mai aura lieu de 13h à 15h dans la salle 1 au 105 bd Raspail 75006 Paris.

12 NOV 2018    Séance d’introduction

10 DEC 2018     Lucile Goupillon (EHESS-CRAL), Laetitia Basselier (Univ. Lille), « L’étiquette ‘neo-classique,’ revendication esthétique ou borne historique ? »

14 JAN 2019      Olivia Sabee (Swarthmore College, USA), avec Emmanuelle Delattre (Univ. Valenciennes) comme modératrice, « Petits rats en tant que travailleuses : le travail, la réforme et le foyer de la danse »

21 JAN 2019      [*15 h à 17 h, salle 10, 105 bd Raspail 75006 Paris]

Gianfranco Vinay et Patrizia Veroli, Autour du livre, Music-Dance : Sound and Motion in Contemporary Discourse

11 FEV 2019      Kamnoush Khosrovani (EPHE-PSL), « Danser pour être pieuse: comment penser l’histoire de la danse en Iran à partir d’une étude ethnographique des pratiques féminines soufie »

18 MARS 2019  Mariem Guellouz (Paris-Descartes) et Béatrice Boldrin (Paris-Descartes) avec Jocelyne Dakhlia (EHESS-CRH) comme modératrice, « Quelle histoire pour la danse « orientale » : vers la notion d’un dés-Orientation »  Salle 4, 105 bd Raspail 75006 Paris

8 AVRIL 2019   Lindsey Drury (Frei-Univ. Berlin), avec Roberto Poma (UPEC) comme modérateur, “The Veitstanz, Invisibility, and the Paracelsian Corporeal”

13 MAI 2019     [*15h-17h30 à l’Institut d’Études Hispaniques, Sorbonne Université, 31 rue Gay Lussac, 75005 Paris]

Marina Nordera (Université de Nice), “Archétypes et figures de l’« immodeste ballerine » au théâtre (Italie XVIe-XVIIe siècles)”), en collaboration avec le séminaire de Florence d’Artois sur Haîne de la danse/Haîne du théâtre. Convergences et divergence d’un débat (XVIe-XVIIe). https://www.clea.paris-sorbonne.fr/activites/actualites/haine-de-la-danse-haine-du-theatre-convergences-et-divergences-d-un-debat-aux-xvie-et-xviie-siecles

27 MAI 2019 [*de 13h à15 h, salle 1, 105 bd Raspail, 75006 Paris]

Gabriel Nardaccione, « Pédagogie et expérimentation. Une ethnographie de collectifs de Contact Improvisation à Buenos Aires »

8 JUIN 2019     [*10h-12h dans la Salle 1,105 bd Raspail 75006 Paris]

Présentations pour validation

Dancing – Moving – Knowing

“Dematerialization”, Oskar Schlemmer, ca. 1921.

Tuesday, April 16, 2019 at 8 PM – 9:30 PM
Columbia Global Centers l Paris Reid Hall 4, rue de Chevreuse, 75006 Paris, France

What kind of knowledge do we access when we move, including when we dance? How do our movement practices affect our work as writers and researchers? In this roundtable discussion, an international group of scholars and choreographers reflect on the potential nature and value of knowledge that comes through the body, through movement. Exploring what it means to bring a somatic approach to their work, the panelists invite the audience to hone their awareness of physical sensations as well and to consider the role of the body in the experience of knowing.

Panelists:
Lynn Matluck Brooks, Ph.D., Arthur and Katherine Shadek Humanities Professor Emerita at Franklin & Marshall College (USA); Certified Movement Analyst (Laban-Bartenieff Institute of Movement Studies)

Kiko Mora, Ph.D., Professor of Semiotics of Advertising and Culture Industries, the University of Alicante (Spain), dance historian, writer, singer

Ann Moradian, Artistic Director of Perspectives In Motion, movement artist, educator, advocate for healthy ecologies

Hiie Saumaa, Ph.D., Fellow at the Institute for Ideas & Imagination, dance writer and somatic movement educator (Nia dance, JourneyDance, BodyLogos)

Ressources

Ressources en ligne

 

AUTRES RESSOURCES

Outils de travailLe “ARTFL Project” de l’Université de Chicago est un site vraiment très utile. Il rassemble des ressources très diverses, entre autres : des dictionnaires de langue française et étrangère, un accès à l’Encyclopédie, un répertoire d’iconographie du 19e siècle. Il permet d’effectuer une recherche en plein texte dans une sélection d’œuvres littéraires françaises.
Un site indispensable pour les historiens modernistes et contemporanéistes.La base de données Chronopéra, consacrée au répertoire de l’Opéra de Paris. La base permet une recherche des informations sur les œuvres (dates et nombre de représentations, remises à la scène, etc.) entre 1749 et 1989.
http://chronopera.free.fr/Pour celles et ceux qui travaillent sur la danse spectaculaire à l’époque moderne, le Calendrier Électronique des Spectacles sous l’Ancien Régime et sous la Révolution (CÉSAR) est incontournable. La base de donnée permet d’effectuer une recherche selon plusieurs critères : par nom d’artiste, troupe, lieux, éditions de pièces, etc. Le site fournit des notices biographiques d’artistes, un répertoire iconographique, il permet également de consulter en ligne une sélection de sources imprimées relatives à l’histoire du théâtre français et une sélection de rapports de police relatifs au théâtre sous le Directoire et l’Empire.La Society of Dance History Scholars (SDHS) aux Etats-Unis, fondée en 1978, fournit sur leur site-web plusieurs liens vers des ressources anglophones : SDHS resources. Pour celles et ceux qui travaillent sur les danses du XVIIIe siècle et qui s’intéressent aux perspectives et aux méthodes transdisciplinaires, des liens utiles sont mis en place par la SDHS sur l’organigrame suivant: C18-L.
Centres d’archives avec documentation numérisée 

  • Généralités

Les fonds numérisés de la Bibliothèque nationale de France sur la bibliothèque numérique Gallica : imprimés et iconographie.
Les archives numérisée de Paris (sources généalogiques, état-civil, plans).
La bibliothèque numérique de l’Institut national d’histoire de l’art (archives, manuscrits, plans, estampes, livres, photographies).
Les archives en ligne du théâtre de La Fenice à Venise. Une partie seulement de la documentation est numérisée.
Le site “Archivi Teatro Napoli” consacré à l’activité théâtrale napolitaine : livrets, documents autographes, iconographie. Certains documents sont numérisés.
La collection digitale d’imprimés rassemblée sur le site de l’Université Cornell. On peut y télécharger des ouvrages au format pdf.

  • L’iconographie de la danse et du théâtre

La base du British Museum, très utile car on peut commander gratuitement des exemplaires.
La banque d’image du site CÉSAR, consacré au spectacles de l’Ancien Régime.
La banque d’image du Centre de recherche du château de Versailles (estampes, dessins, sculptures, plans, 17e et 18e siècles).
La banque d’image de l’Agence photographique de la Réunion des Musées Nationaux.
Le répertoire iconographique du ARTL Project de l’Université de Chicago, consacré à la France du 19e siècle.

  • Ressources Anglophones aux États-Unis (en anglais)

The United States’ Library of Congress “American Memory” project has a dedicated site for digitalized materials under the category of the performing arts which includes rich resources for the history of dance and music. Further, most major research libraries belonging to both public and private universities in the United States have specialized digital collections pertinent to the study of history, and in certain cases, dance and music. A few useful examples: The Yale University’s Lewis Walpole Library has digitalized a collection of documents and iconography from the 18th century; the University of Chicago Library holds a special collection concerning Appalachian history as well as digitalized manuscripts of Frédéric Chopin, and the vast collection called the Chicago Jazz Archive.  Some university libraries, such as the Ohio State University Library, have a specialized Dance Collection and offer their own list of useful resources for dance history research. Finally, a major resource for dance archives and research in dance history is the New York City public library’s Lincoln Center Performing Arts Library, especially their Jerome Robbins Dance Collection.


Revues de sciences humaines et sociales accessibles en ligne

Le site du Cairn
Le site de Persée
Le site d’Érudit

Actualités de la recherche en histoire du théâtre et de la danse 

The French Mag, Performance and Drama

Le site de l’Association des chercheurs en danse

18 janvier 2018 (CN D) & 19 janvier 2018 (EHESS)

 

Pour fêter les dix ans du séminaire Histoire culturelle de la danse, et avec la participation d’Esteban BUCH (EHESS), Elizabeth CLAIRE (CNRS), Marie GLON (Univ. Lille), et Vannina OLIVESI (EHESS), nous allons parler des thématiques – la morale, le genre, et la circulation de la danse – qui ont fait l’objet du séminaire depuis plusieurs années, et qui ont donné naissance aux numéros des revues scientifiques dirigés en 2017 par les membres de l’Atelier d’histoire culturelle de la danse : European Drama and Performance Studies, Danse et morale, une approche généalogique (Marie Glon, Juan Ignacio Vallejos, dirs.), et Clio. Femmes, genre, histoire (No. 46) Danser (Elizabeth Claire, dir.).

Ces deux publications ont été l’occasion d’interroger la danse au croisement d’autres pratiques sociales et culturelles comme l’éducation, la religion, la politique, la prostitution, les arts visuels, la science, le nationalisme, le féminisme . . .

Le vendredi 19 janvier   de 13h-16h à l’EHESS

105, boulevard Raspail (salle 13) – 75006 Paris

[Parution] Danse et morale, une approche généalogique

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution d’European Drama and Performance Studies, revue dirigée par Sabine Chaouche, 2017 – 1, no 8 :

Danse et morale, une approche généalogique

Sous la direction de Marie Glon et Juan Ignacio Vallejos

Contributeurs : Alessandro Arcangeli, Adrien Belgrano, Esteban Buch, Elizabeth Claire, Laura Di Spurio, Kathryn Dickason, Arianna Fabbricatore, Marie Glon, Bénédicte Jarrasse, Marina Nordera, Alain Quillévéré, Marianne Ruel Robins, Annie Suquet et Juan Ignacio Vallejos.

Source et lien vers l’éditeur


Table des matières

Séminaire 2016-2017 : Bibliographie

Chères toutes et tous, ami.e.s, collègues et participant.e.s au séminaire Histoire culturelle de la danse, vous pouvez d’ores et déjà consulter et télécharger la bibliographie associée aux activités du séminaire cette année. Vous y trouverez des ressources concernant l’histoire culturelle et l’histoire de la danse, ainsi qu’une sélection d’ouvrages relatifs aux deux axes traités cette année, les circulations et le genre.


Séminaire ‘Histoire culturelle de la danse’ 2016-2017

Chers tous et toutes, ami.e.s et participant.e.s du séminaire Histoire culturelle de la danse,

Nous vous convions à la séance de rentrée du séminaire lundi prochain 14 novembre 2016, 14h-17h, en salle 13, 105 bd Raspail 75 006 Paris.

Cette séance sera consacrée à une introduction de nos axes de recherche. Nous travaillons cette année dans deux directions :

  • Les circulations des danses et le transationalisme
  • Le genre et les rapports sociaux de sexe dans l’histoire de la danse.

Cette séance d’introduction sera également l’occasion de réaliser un point historiographique sur l’histoire culturelle appliquée à l’objet danse. Les étudiants qui souhaitent valider le séminaire seront invités à se faire connaître.

by Bassano, whole-plate glass negative, 19 January 1916

Jan Oyra and Dorma Leigh (born Dorothy Mabel Woodley), in ‘Tina’, by Alexander Bassano, whole-plate glass negative, 19 January 1916. Source : National Portrait Gallery, London.


Voici le programme des prochaines séances du premier semestre :

14 novembre 2016   Introduction générale

12 décembre 2016  (Genre) – Vannina Olivesi (Cral)

« La féminisation du corps de ballet de l’Opéra, 1770-1860 : historiographie, méthodes, résultats »

Lectures : Lynn Garafola, « The Travesty Dancer in Nineteenth-Century Ballet », Dance Research Journal, Vol. 17/18, Vol. 17, n° 2 – Vol. 18, n° 1 (Autumn, 1985 – Spring, 1986), pp. 35-40.

Marian Smith, « About the House », in Roger Parker, Mary Ann Smart (ed.), Reading Critics Reading : Opera and Ballet Criticism in France from the Revolution to 1848, Oxford, Oxford University Press, 2001, pp. 215-236.

30 janvier 2017 (Genre) – Florence Filippi (Univ. Rouen)

« Souvenirs, mémoires et correspondances : l’actrice au miroir de ses mots (XVIIIe-XIXe siècles) ».

Lectures :

  • Aurore Evain, « Les autrices de théâtre et leurs œuvres dans les dictionnaires dramatiques du XVIIIe siècle », communication, 1ères Rencontres de la SIEFAR : Connaître les femmes de l’Ancien Régime. La question des recueils et des dictionnaires, Paris, 20 juin 2003 ; en ligne.
  • Viv Gardner, « By Herself : the actress and autobiography, 1755-1939 », in Maggie B. Gale, John Stokes (ed.), The Cambridge Companion to the Actress, Cambridge, NY, Melbourne, Madrid, CT, Singapore, SP, 2007, pp. 173-192.
  • [Lecture facultative et complémentaire : Edwige Kellet-Rahbé, « ‘Du théâtre ! ma fille !’ : actrices en romancie aux XVIIe et XVIIIe siècles », communication pour la Society for Seventeenth Century French Studies conference, Londres, 10-12 sept. 2009, en ligne.]

Le programme complet de l’année sera prochainement mis en ligne sur le site de l’Ehess.

Dance Studies Colloquium [programme 2016-17]

Voici le programme 2016-2017 du Dance Studies Colloquium que vous pouvez suivre en live streaming à cette adresse :

Première séance, le 13 septembre prochain : Clare Croft, “Jill Johnson’s Political Embodiments”

clarecroft

Tuesday, September 13, 5:30 – 7pm, Chat LoungeGladfelter Hall, 10th fl., Temple University


About Jill Johnson’s Political Embodiments

Jill Johnston has often been described as a dance critic or a lesbian feminist activist. Rarely has Johnston’s work as the crucial writer on postmodern dance and a foundational voice of lesbian feminism been considered together. This talk examines how Johnston’s emphasis on the physical as a way of knowing and “speaking,” and on physical engagement as a way of re-imagining hierarchies knits together her work in dance and activism. Specifically, the talk will focus on two major events in Johnston’s career that both happened in 1971: the publication of Marmalade Me, the first book-length publication of her dance writing and her participation in the now infamous panel featuring Johnston and three other feminists, with Norman Mailer as moderator. The talk moves beyond biography toward imagining the larger implications of thinking about Johnston’s arts criticism and activism: how might the two modes, taken together, create what Croft calls a “queer lesbian” stance on the body?

About Clare Croft

Clare Croft is a dance historian, theorist, and sometimes dance dramaturg and curator. She is currently an Assistant Professor at the University of Michigan where she teaches in the MFA program in Dance, and the BFA programs in Dance and Interarts. She is the author of Dancers as Diplomats: American Choreography in Cultural Exchange (Oxford University Press, 2015), and the editor and curator of the hybrid print/Web/performance project, Meanings and Makings of Queer Dance (forthcoming Oxford University Press, 2017). Her writing as appeared in Dance Research JournalDance ChronicleTheatre Journal, and Theatre Topics, and she has also been a regular contributor to The Washington Post, the Austin American-Statesman, and Dance Magazine. She is a past member of the Michigan Society of Fellows, where she was a postdoctoral fellow from 2010-2013, and this year Croft is the Norman and Jane Katz Fellow at the Institute for Humanities at the University of Michigan, where she is working on her next book, A Different Kind of Lady: Jill Johnston’s Political Embodiments in Art and Criticism.


About Dance Studies Colloquium

Temple University Dance Department announces the 2016-17 Dance Studies Colloquium. A list of speakers, topics, and dates follows. The Colloquium extends through the entire year and affords the opportunity for a sustained conversation on the state of dance and dance studies: speakers include both scholars and artists.

These events are free and open to the public. Unless otherwise specified, all presentations are on Tuesdays, 5:30 – 7pm at the Center for Humanities at Temple (CHAT) Lounge, Gladfelter Hall, 10th fl., Temple University. Live streaming available at www.temple.edu/boyer/dance/ RR.

Dance Studies Colloquium is a dynamic interactive speaker series designed to facilitate a dialogue about emerging topics and issues related to dance. It brings together artists and scholars to explore how we initiate and assimilate ideas and events and our resulting actions within the field of dance.


Upcoming Events
 
2016
September 27, Jeff Friedman, Mason Gross School of the Arts
Rutgers, The State University of New Jersey
“Minding the Gap: The Choreographer as Hyper-Historian”
October 11, Harmony Bench, Ohio State University
“The Gift and Given of Dance Online”
October 25, Jane Desmond, University of Illinois at Urbana-Champaign
“Moving Across the Species Lines”
November 15, Danielle Robinson, York University
“Materializing Historical Dance, Past Dancers, and Modern Dancing”
November 29, Pallabi Chakravorty, Swarthmore College
“This is How We Dance Now: Performance in the Age of Bollywood”
December 6, Petra Kuppers, University of Michigan
“Drifting and Dancing in the Asylum: Disability Culture Movement”
 

2017

January 24, Danielle Goldman, The New School
“New York Dance in the Eighties: A Partial Return”

February 7, Lucia Ruprecht, University of Cambridge
“Gesture between the Auratic and the Profane: Reading Franz Kafka and Niddy Impekoven with Walter Benjamin and Giorgio Agamben”

February 21, Cindy Garcia, University of Minnesota
“Latin@ Dance Shimmers, Visions, and Grooves”

March 7, Michelle Ellsworth, University of Colorado
“Corporeal Coping”

March 21, Nadine George, University of California San Diego
“Taking the Cake: Black Vaudeville, Dance Competitions and Value”

April 11, Rachmi Diyah Larasati, University of Minnesota
“Decolonizing the Archive: Dance Technique and Politics of Moving Body”

April 25, Gustavus Stadler, Haverford College
“Dance, Disability, and the Rhythms of Intimacy: Woody Guthrie, Sophie Maslow, Marjorie Mazia.”