Archives de catégorie : Evènement

[Annonce] PhD workshop “The Body in Cultural History”

The Body in Cultural History

 PhD workshop in Oslo, Norway, November 4.- 6. 2015

What is a human body? Biology, obviously, but also a contested site of subjectivities, identities and theories. The ways bodies are experienced, lived, conceptualized, interpreted and theorized are products of their cultural contexts as well of historically specific conditions and claims.

Carolyn Carlson, “Poems for unknowns, Designs, Dreams to realize”, Carnets et cahiers de notes. III. 5. Poèmes et dessins, 2005-2008. Gouache noire. BnF.

 *

The workshop on the Body in Cultural History invites PhD students who work on issues and aspects concerning the human body in cultural and historical contexts. Within the overall perspectives of cultural history the key concepts will be normal / pathological; discipline; body hierarchies; stigma; nutrition; biopolitics; body images; health; gender; age.

 The invited key note lecturers are:

  • Anu Korhonen is a university lecturer in European Area and Cultural Studies at the University of Helsinki in Finland, and a cultural historian working on early modern English topics.
  • Christina Lutter is a professor at the History Department, University of Vienna and PI of the project Social and Cultural Communities across Medieval Monastic, Urban, and Courtly Cultures.
  • Dag Album is a professor at the Department of Sociology and Human Geography and heads a research project on disease prestige hierarchies in medical culture.

Teachers and respondents in the discussion of texts from the PhD students will also be : professor in cultural history Anne Eriksen, professor in medical epistemology Eivind Engebretsen, professor in sociology Marit Haldar and postdoctor in linguistics / sociology Jan Grue.

The PhD students who are accepted to the workshop will be invited to present a text (for instance one chapter) related to their theses and get it discussed by the invited resource persons as well as by the entire group. They are also expected to be respondents to the work of one other participant. A reading list of approximately 600 pages will be distributed before the course. The workshop offers possibilities to meet and work across disciplinary borders, as it invites participants from social and human sciences as well as from medicine and health care.

The workshop will take place at the University of Oslo, Blindern Campus from 4th to 6th November 2015. There is no fee, but participants will be expected to pay their own travel. A grant for the stay in Oslo is offered, as well as free meals during the workshop. The workshop will welcome up to ten PhD students. Applicants are requested to send a short abstract (max 300 words) presenting their work and the issues they particularly want to discuss at the workshop. Deadline for applications is 1 July 2015. Participation at the workshop equals 5 ECTS.

Colloque international ‘Les circulations musicales et théâtrales en Europe, vers 1750–vers 1815’

Dans l’Europe du dix-huitième siècle, la mobilité des artistes est un fait établi, et les milieux musicaux et théâtraux sont fortement cosmopolites. À l’époque où le classicisme musical, la comédie de mœurs, l’opéra bouffe et l’opéra-comique façonnent le goût, commence à se constituer un répertoire dramatique et musical commun aux diverses parties de l’Europe urbaine. Du point de vue de l’artiste ou de l’amateur-collectionneur, la pratique musicale, tout comme le voyage, la correspondance ou la sociabilité littéraire, a une dimension formatrice et transfrontalière. Mieux encore, la musique elle-même semble offrir un de ces idiomes universels dont rêvent certains philosophes de l’époque. La musique et le théâtre sont bien plus que des loisirs ; ils sont aussi des expressions identitaires tout comme des objets de commerce et d’investissements. L’objectif de cette rencontre est d’étudier, dans une perspective d’histoire culturelle, la circulation des matières musicales et théâtrales dans Europe de la seconde moitié du dix-huitième siècle, y compris la période révolutionnaire. 

Capture-d’écran-2014-11-12-à-10.47.00

Jeudi 20 novembre 2014 

13h30–18h00 
13h30 Ouverture du colloque : Pierre-Yves Beaurepaire (Université Nice Sophia Antipolis & Institut Universitaire de France) et Charlotta Wolff (Université d’Helsinki) 

L’étranger et le national : les circulations et la définition du goût (présidente de séance : Mélanie Traversier) 

13h45 William Weber (California State University, Long Beach), Domestic versus Foreign Composers at the Opera and the King’s Theatre in the 18th Century 
14h10 Youri Carbonnier (Université d’Artois), Musiques et musiciens étrangers à la Musique du roi, Versailles, vers 1750-1792 
14h35 Pauline Lemaigre-Gaffier (Université de Versailles Saint-Quentin), Cristalliser les circulations théâtrales et musicales ? Génie des nations et service du roi de France dans L’état actuel de la Musique de la Chambre du Roi et des trois spectacles de Paris (1761-1777) 
15h00 Rebecca Dowd Geoffroy-Schwinden (Duke University), Bernard Sarrette and the Acquisition of Musical Manuscripts for the Bibliothèque du Conservatoire (1798–1800) 
16h10 Stanislav Tuksar (University of Zagreb), Musical prints in the Dubrovnik Franciscan musical collection 
16h35 James Harriman-Smith (University of Cambridge), Shakespeare’s Ambassador: the Influence and Legacy of David Garrick in France and Germany 
17h00 Katherine Hambridge (University of Warwick), Melodramatic confrontations in Berlin, 1800–1815 

Vendredi 21 novembre 2014 

9h00–12h00 
Les élites, acteurs de circulations musicales et théâtrales (président de séance : Rahul Markovits) 

9h00 Nathalie Rizzoni (CELLF 16-18, UMR 8599 CNRS & Université Paris-Sorbonne), Des cartons d’archives aux cartons d’écrans : la diffusion du théâtre français en Russie à la fin du XVIIIe siècle 
9h25 Charlotta Wolff (Université d’Helsinki), L’ambassadeur des spectacles : le comte de Creutz et l’opéra 
9h50 Alexei Evstratov (Institut for Advanced Study, Berlin), L’économie symbolique des structures dramatiques dans l’Europe francophone : la comédie et le savoir social 
11h00 Matthieu Magne (Université Nice Sophia Antipolis), De la loge au salon : la musique et le théâtre comme éléments du langage aristocratique dans la Monarchie des Habsbourg au tournant du XVIIIe siècle 
11h25 David Do Paço (Programme Max Weber, Institut Universitaire Européen, Florence), Circulations des hommes, constructions des réputations et mobilités sociales : la carrière de Lorenzo Da Ponte sous le patronage des comtes de Cobenzl (1779-1792) 

13h30–18h00 
L’itinérance des matières musicales et littéraires (président de séance : Philippe Bourdin) 

13h30 Cliff Eisen (King’s College, London), Music transmission in the eighteenth century: the Mozartean paradigm 
13h55 Vjera Katalinić (University of Zagreb), An 18th-century itinerant violin virtuoso and his ‘travelling themes’ 
14h20 Robert Adelson (Musée du Palais Lascaris, Nice), L’introduction et la diffusion du piano à queue en France (1781-1797) : éclairages et documents nouveaux 
15h20 Flora Mele (Université Paris-Sorbonne), L’adaptation des spectacles français à travers la Correspondance de Favart 
15h45 Cécile Champonnois (Université de Montréal), Un librettiste au service de compositeurs européens au Tournant des Lumières : Nicolas François Guillard (1752-1814), le renouveau de la scène lyrique parisienne et sa diffusion en Europe 
16h10 Virginie Yvernault (Université Paris-Sorbonne), Figaro en Europe. Circulation, réception et appropriation des œuvres de Beaumarchais au XVIIIe siècle 

Samedi 22 novembre 2014 

9h00-13h00 
Mobilité artistique et diffusion des œuvres : presse, traduction et réception (présidente de séance : Charlotta Wolff) 

9h00 Marie Glon (École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris), Quand les danses circulent par la poste 
9h25 Magali Soulatges (Université d’Avignon), Il faut du nouveau : fonctions et enjeux de l’information théâtrale et musicale internationale dans le Courrier d’Avignon (1733-1793) 
9h50 Alessia Castagnino (Fondazione Luigi Einaudi, Turin), Haendel à Florence. Traductions et représentations publiques et privées de ses oratorios dans le Grand-duché de Toscane (1768-1772) 
10h50 Julie Johnson (University of Melbourne), Political translation in Revolutionary Lyon, a retranslation of Metastasio’s Artaxerxes 
11h15 Aurélie Barbuscia (Institut Universitaire Européen, Florence), Le congrès de Vienne : nouvelle « feuille de route » pour une carrière musicale internationale, le cas de Gioachino Rossini 
12h00 Philippe Bourdin (Université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand), conclusions 

comité d’organisation : 
Pierre-Yves Beaurepaire (Université Nice Sophia Antipolis-CMMC et Institut Universitaire de France), Mélanie Traversier (Université Charles de Gaulle Lille 3, Institut de Recherches Historiques du Septentrion UMR 8529 CNRS), Charlotta Wolff (Université d’Helsinki)

Former un danseur-lecteur

Séminaire 2014-2015 
Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain
Séminaire de l’axe culture

Evelyne Ribert, Sylvie Sagnes 
*

EHESS, 2e jeudi du mois de 17 h à 19 h (salle 8, 105 bd Raspail 75006 Paris) 
 
 

La première rencontre aura lieu jeudi 13 novembre, de 17h à 19h, salle 8 au 105 bd Raspail

 

La discussion portera sur une partie de la thèse de Marie Glon :

 Doctorante EHESS
IIAC – Equipe CEM
 
 “Former un danseur-lecteur : audaces et angoisses vis-à-vis d’une autonomie inédite (XVIIIe siècle)”
 

Discutant :
 
Sophie Maisonneuve  
 Maîtresse de conférence, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité
IIAC – Equipe LAHIC
 
Résumé : Dans sa thèse d’histoire (Les Lumières chorégraphiques. Les maîtres de danse européens au cœur d’un phénomène éditorial (1700-1760), sous la direction de Georges Vigarello, soutenance en décembre prochain), Marie Glon cherche à comprendre le mouvement d’édition qui se déploie en Europe, durant deux tiers de siècle, à partir de la Chorégraphie – “art de décrire la danse” dont les principes sont publiés à Paris en 1700. Grâce à cet art scripturaire sont publiées plusieurs centaines de “danses gravées”, objets à la lisière de l’écriture et de l’image, dont le déchiffrage est destiné à mettre en mouvement le corps de l’usager. Lors de cette séance, elle se penchera sur les utilisations de ces “danses gravées” et sur les débats qu’elles ont occasionnés, qui révèlent des expériences novatrices quant à l’autonomie du lecteur-danseur postulé par ces objets. 

 *

Au nombre des quatre axes transversaux qui structurent l’IIAC, l’axe Culture privilégie, parmi les définitions qui s’attachent à son objet, celle qui entend la culture au sens d’un ensemble de biens, mis à distance physiquement et symboliquement. Observable aux quatre coins du monde, le geste de dissociation et d’élection qui préside à son instauration offre le spectacle d’une véritable mutation anthropologique, diversement saisissable : par les réceptacles de la valeur culturelle (notamment les arts et le patrimoine) ; par les enjeux politiques constitutifs des processus d’institution ; par, enfin, le regard réflexif que nous pouvons porter sur notre propre discipline en tant qu’actrice de cette démarcation. Attentif à rendre compte de ce vaste éventail d’approches, le séminaire de l’axe se veut un lieu et un moment de rencontres et d’échanges, autour de travaux, individuels ou collectifs, en voie de finalisation (thèses, rapports de recherche, ouvrages, essais, films). S’y exprimeront, aussi bien à titre d’intervenants que de discutants, doctorants, post-doctorants et chercheurs du laboratoire.

Séminaire d’histoire culturelle de la danse 2014 – 2015

Nous avons le plaisir de vous informer de la reprise, lundi 3 novembre à 19h, du séminaire d’histoire culturelle de la danse à l’EHESS (105, bd Raspail, 75006 Paris, salle 1). 

Le premier semestre sera consacré à l’ouverture d’un nouveau chantier : la question de l’auteur en danse. Le second semestre poursuivra la recherche engagée l’an dernier sur les lieux de danse.

Pour favoriser les échanges et les avancées collectives, nous proposons cette année une nouvelle formule : chaque semestre comptera quatre séances traditionnelles (2 heures le lundi soir) puis une matinée conjuguant exposé(s) et table-ronde, pour revenir sur les dossiers étudiés et prolonger la réflexion (4 heures le samedi matin). 

Au plaisir de vous revoir,

Elizabeth Claire, Emmanuelle Delattre, Marie Glon, Sophie Jacotot, Vannina Olivesi

1er semestre

•   lundi 3 novembre, 19h-21h : introduction

•   lundi 24 novembre, 19h-21h (exceptionnellement en salle 2) : Hélène Marquié (maîtresse de conférence, Paris 8), De Filippo Taglioni à Louise Stichel : rôle et place des chorégraphes au XIXe siècle

•   lundi 15 décembre, 19h-21h : Marie Glon (doctorante à l’EHESS), Les “danses en Chorégraphie” ou la naissance de deux statuts d’auteur en danse au XVIIIe siècle

•   lundi 19 janvier, 19h-21h : Guillaume Sintès (doctorant à Paris 8, département Danse), Préfiguration, structuration et enjeux esthétiques du métier de chorégraphe (France, 1957-1984). Une histoire administrative et réglementaire

•   samedi 24 janvier, 9h-13h : Vannina Olivesi (doctorante à l’EHESS), Des professionnels en quête d’autorité et de légitimité : maîtres de ballet et chorégraphes de l’Opéra au tournant des XVIIIe et XIXe siècles, suivie par une Table-ronde.

Le programme du second semestre sera bientôt annoncé.

Érotisme et sexualité dans les arts du spectacle

ÉROTISME ET SEXUALITÉ
DANS LES ARTS DU SPECTACLE

RÉSEAU ARTS DU SPECTACLE ET ETHNOSCÉNOLOGIE

JEUDI 23 & VENDREDI 24 OCTOBRE 2014

MSH Paris Nord
Salle de conférences
4 rue de la Croix Faron
93210 La Plaine Saint-Denis

ob_2dc6bf_ros-v1209-copie

Jeudi 23 octobre

8:00 – 9:00 Accueil des participants

Animatrice / Modératrice : Corinne Mathou (doctorante, Université Paris 8)

9:00 – 10:30 : AN ETHNOSCENOLOGIST’S DILEMMA : CHARTING SEX-TOURISM IN WEIMAR BERLIN AND PRE-MARTHE RICHARD’S PARIS, Professeur Mel Gordon (Université de Berkeley)

10:30 – 10:40 Pause

10:45 – 11:30 : LA MISE EN SCÈNE DE L’ORGASME SUR LES SCÈNES POSTPORNOGRAPHIQUES, Professeur Bernard Andrieu (CETAPS / Université de Rouen)

11:30 – 12:15 : L’OEIL, LA SCÈNE ET LA HANTISE DU SEXE, Professeur Jean-Marie Pradier (Université Paris 8)

12:15 – 12:30 Discussion
12:30 – 13:30 Déjeuner

Animatrice / Modératrice : Christelle Taraud, (Docteur en histoire, Universités Paris 1 & Paris 4)
13:30 – 13:50 : LES « LOTUS D’OR » EN SCÈNE : DE L’ÉROTISME DANS LE JINGJU EN CHINE, Éléonore Martin (Doctorante, Université Paris 8/ATER, Université de La Rochelle)

13:50 – 14:10 : L’ESPACE ÉROTIQUE DANS « LE JARDIN PARFUMÉ », Yassine Ouni (Doctorant, Institut Supérieur d’Art Dramatique de Tunis)

14:10 – 14:30 : L’EXPRESSION DE LA SENSUALITÉ DANS LE THÉÂTRE CONTEMPORAIN IRANIEN, Nathalie Matti (Doctorante, Université Paris 8)

14:30 – 14:50 Pause

14:50 – 15:10 : LA POST-PORNOGRAPHIE DANS LE SPECTACLE VIVANT. UN OBJET DE RECHERCHE CORPOREL, POLITIQUE ET SCIENTIFIQUE, Émilie Landais (Doctorante, CREM / Université de Lorraine)

15:10 – 15:30 : L’ÉROTISATION DES CORPS JUGÉS « HORS NORMES » DANS LES ARTS DU SPECTACLE, Charlotte Ricci (Doctorante, Université Paris 8)

15:30 – 15:50 : FANTASMES D’INCARNATION ET IMAGINAIRE ÉROTIQUE DANS LE CINÉMA D’ANIMATION, Inès Jerray (Docteur en arts, Université d’Artois / Institut Supérieur des Arts et Métiers de Kairouan)

15:50 – 16:10 Pause

16:10 – 16:30 : L’ANCRAGE D’UNE RÉPUTATION ÉROTIQUE DANS LE SÉGA MAURICIEN : DE CADENCER À DANSER « ZIP EN LER », Eglantine Gauthier (Doctorante, CEIAS / EHESS)

16:30 – 16:50 : ÉROTISME OU VERTU MORALE ? LE CAS DES REPRÉSENTATIONS DE LA DANSE ODISSI À BHUBANESWAR EN INDE, Barbara Curda (Docteur en anthropologie, Université Clermont-Ferrand 2)

16:50 – 17:10 : INCARNER LE SENTIMENT ÉROTIQUE : RÉCITS, PERFORMANCES ET FANTASMES DANS LA DANSE DE MOHINI L’ENSORCELEUSE (INDE DU SUD), Corinne Mathou (Doctorante, Université Paris 8)

17:10 – 17:40 : DÉBAT THÉÂTRAL : SEXUALITÉ, PRÉVENTION SIDA ET HOMOPHOBIE, Maria Villacis (Comédienne, Compagnie Théâtrale Entrées de Jeu)
17:40 – 18:00 Discussion

Vendredi 24 octobre

8:00 – 9:00 Accueil des participants
Animateur / Modérateur : Pierre Philippe-Meden, (Docteur en études théâtrales/ethnoscénologie, Université Paris 8)

09:00 – 09:20 ARCHÉOLOGIE DU STRIP-TEASE EN FRANCE DE 1870 À 1914 : L’ÉROTISATION MASSIVE DES SPECTACLES ET L’APPARITION DU « DÉSHABILLÉ AU THÉÂTRE » DURANT LA BELLE ÉPOQUE, Livia Suquet (Doctorante, Université Paris 3)

09:20 – 09:40 MISE EN SCÈNE DE LA VIOLENCE ÉROTISÉE : LA SCÈNE DU FANTASME DE GISÈLE VIENNE, Margot Dacheux (Doctorante, Université Paris 3)

9:40 – 10:00 L’ÉROTIQUE FÉMININ PERFORMÉ : ENTRE DISTANCE ET FICTION DE SOI, Alice Gervais-Ragu (Doctorante, Université Paris 8)

10:00 – 10:20 NUDITÉ ET ÉROTISME : QUELLE RELATION DANS LA DANSE CONTEMPORAINE SUISSE ?, Claire Vionnet (Doctorante, FNS)

10:20 – 10:40 Pause

10:40 – 11:10 ÉROS, HÉROS DU MUSIC-HALL, DE LA BELLE ÉPOQUE AUX ANNÉES FOLLES, Nathalie Coutelet (Maître de conférences, Université Paris 8)

11:10-11:30 DES FEMMES À POILS : CONSTRUCTION ESTHÉTIQUE DES DANSEUSES DE REVUE, LEUR INFLUENCE SUR LE STRIP-TEASE, RÉSONANCE DANS LA VIE QUOTIDIENNE, Sylvie Perault (Enseignante-chercheuse, Universités Paris 3 & Paris 8 / ENSATT)

11:30 – 11:50  DU CORPS DE L’ACTRICE AUX « PIÈCES À FEMMES » : SEXUALITÉ, ÉROTISME ET INDUSTRIE DU SPECTACLE AU XIXe Lola Gonzalez-Quijano (Post-doctorante, LARHRA/Université Lyon 2)

11:50 – 12:10 LES PROJECTIONS DE L’IMAGINAIRE ÉROTIQUE DES SPECTATEURS DU DÉBUT DU XXe EN TOURNÉE À L’ÉTRANGER, Gabriele Sofia (Docteur en études théâtrales/ATER, Université Montpellier 3)

12:10 – 12:30 Discussion
12:30 – 13:30 Déjeuner

Animateur / Modérateur : Tiziana LEUCCI, (Chargée de recherche, CEIAS, EHESS/CNRS)

13:30-14:00 CARICATURE, CABOTINAGE ET CAMPING SAUVAGE : ESSAI DE GÉNÉALOGIE DES IMAGINAIRES DE L’HOMOSEXUALITÉ DANS LES ARTS VIVANTS, Jean-Yves Le Talec (Sociologue, CERTOP-SAGESSE, Université Toulouse 2)

14:00 – 14:20 LE MISS VENEZUELA : UN SPECTACLE GAI, KITSCH ET CAMP, Paul Forigua Cruz (Doctorant, Université Paris 8)

14:20 – 14:40 LES CHEIKHATES DU MAROC : CET ENTRE-DEUX DU DÉSIR, Rachid Mountasar (Enseignant, Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès)

14:40 -15:00 MISES EN SCÈNE DE LA PASSION ÉROTIQUE : MESA ET YSÉ. « PARTAGE DE MIDI » (ACTE II) DE PAUL CLAUDEL, Hyun-Joo Lee (Docteur en études théâtrales/ethnoscénologie, Université Paris 8)

15:00 – 15:20 Pause

15:20 – 15:40 JEAN-LOUIS BARRAULT OU LE THÉÂTRE COMME MÉTAPHORE DE L’ART SEXUEL, Vincenzo Mazza (Docteur en études théâtrales, Université Paris 10)

15:40 – 16:00 DU CORPS SACRÉ AU CORPS ÉROTIQUE, Shu-Ping Huang (Doctorante, Université Paris 8)

16:00 – 16:20 NÉGATION ET ÉVOCATION : L’ÉROTISME AU SEIN DE L’ODIN TEATRET, Arianna Berenice De Sanctis (Docteur en études théâtrales/ethnoscénologie, Université Paris 8)

16:20 – 16.40 LE POUVOIR DE L’ÉROTISME DANS L’OEUVRE DE JAN FABRE, Sophie Rieu (Doctorante, RIRRA 21, Université Montpellier 3)

16:40 – 17:00 Discussion
17:30 – 18:00 Pot de clôture

18:00 – 19:00 Départ pour le MUSÉE DE L’ÉROTISME, 72 boulevard de Clichy 75018 Paris (visite libre)

*

RESPONSABLES SCIENTIFIQUES

Paul Forigua Cruz (Doctorant Université Paris 8)
Pierre Philippe-Meden (Dr. Université Paris 8)

COMITÉ SCIENTIFIQUE

Pr. Bernard Andrieu (Université de Rouen)
Dr. Mahfoudh Ben Abdeljelil (Université de Monastir)
Dr. Nathalie Coutelet (Université Paris 8)
Pr. Vincent Durand-Dastès (INALCO)
Dr. Nathalie Gauthard (MCF, Université de Nice Sophia-Antipolis)
Pr. Mel Gordon (Université de Berkeley)
Dr. Inès JERRAY (Université d’Artois, Institut Supérieur des Arts et
Métiers de Kairouan)
Dr. Tiziana Leucci (CNRS)
Dr. Shih-Lung Lo (Université Paris 3)
Dr. Rachid Mountasar (Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès)
Dr. Sylvie Perault (Universités Paris 3 & Paris 8 / ENSATT)
Pr. Martial Poirson (Université Paris 8)
Pr. Jean-Marie Pradier (Université Paris 8)
Dr. Christelle Taraud (Universités Paris 1 & Paris 4)

COMITÉ D’ORGANISATION

Paul Forigua Cruz (Doctorant Université Paris 8)
Pierre Philippe-Meden (Dr. Université Paris 8)
pierre.philippe-meden@mshparisnord.fr
Charlotte Ricci (Doctorante Université Paris 8)
cricci@etud.univ-paris8.fr

www.mshparisnord.fr

Le ‘Dance Studies Colloquium’ à portée de micro !

Cette année, nous pourrons suivre les débats du Dance Studies Colluquium en streaming (lien ici). Voici le programme détaillé des prochaines  séances.
*
DANCE STUDIES COLLOQUIUM 
presents Marion Kant
Tuesday, September 16, 2014
5:30 – 7pm, CHAT Lounge
Gladfelter Hall, 10th fl., Temple University
Live-streaming at  www.temple.edu/boyer/dance/RR
The 2014/15 Dance Studies Colloquium commences this Tuesday, September 16! We are excited to present Marion Kant’s talk Toy Ballerina.
photo (10)
About Toy Ballerina:

Marion writes: What is in an image? What do we see when we look at dancers? Those and similar questions have occupied me ever since I came across the ‘toy ballerinas’, Marie Taglioni and Fanny Elßler as cut-out paper dolls. I try to use these images as documents that make an understanding of the past possible: there might not be an easy answer as to what they mean and what kind of messages they convey. But they stand at the intersection of revolutionary changes in the late eighteenth and early nineteenth centuries; they are manifestations of the ideals that bourgeois societies formed, tested, dismissed and reformed. In short, the ‘toy ballerinas’ are symbols of modernity, symbols of modern technology, modern social relations and of modern ambiguities.

About Marion Kant
From the age of 14 Marion Kant danced with the Komische Oper, Berlin, under the choreographer Jean Weidt. At the Komische Oper she also worked as a dramaturge. Ms. Kant has taught at higher education institutions in Germany, Great Britain and at the University of Pennsylvania; presently at the University of Cambridge where she is Director of Studies for German Studies. Marion has written extensively on the culture of the Weimar Republic, exile from Nazi Germany, Nazi ideology in the arts, and on opera and dance works and choreographers. Her dance historical research has focused on romantic ballet in the 19th century, education through dance in the 19th and 20th centuries, concepts of modern dance in the early 20th century and dance in exile.

In 2001/2002 Marion was a fellow at the Centre of Advanced Judaic Studies at the University of Pennsylvania. In the past years, together with musicians Marshall Taylor, saxophone, and Sam Hsu, piano, she has presented a concert series in the United States and in Austria remembering “entartete Musik”, music banned by the Nazis in 1930s Germany.

About Dance Studies Colloquium:

Dance Studies Colloquium is a dynamic interactive speaker series designed to facilitate a dialogue about emerging topics and issues related to dance. It brings together artists and scholars to explore how we assimilate ideas and events and our resulting actions within the field of dance. This free monthly event is held on Tuesdays from 5:30-7:00pm at the CHAT Lounge, Gladfelter Hall, 10th floor, Temple University (main campus). The full fall 2014 schedule is listed below. 

Fall 2014 Schedule
 
  • Tuesday, September 16th, 5:30pm – Marion Kant, University of Cambridge, Cambridge UK : Toy Ballerina.
  • Thursday, October 2nd, 12:30-1:45pm* – Mark Franko, Temple University, Philadelphia : The Fascist Legs of Serge Lifar: French Ballet During the Occupation.
    *This event is part of the Center for the Humanities Distinguished Faculty Lecture Series.
  • October 7th – Jens Giersdorf, Marymount Manhattan College, New York City : Modernism Revisited.
  • October 21st – Alessandra Nicifero, Dance Writer and Translator, New York City : Questioning/Choreographing: The Use of Interviews in Bill T. Jones’s and Rachid Ouramdane’s Performances.
  • November 11th – Vida Midgelow, Middlesex University, London, UK : Dance Improvisation and the Academy: Liquid Knowing, Language and Pedagogy.
  • December 2nd – Katherine Profeta, Queens College, City University of New York : Dance Dramaturgy and the Question of Research.

Colloquium_pstr_web-2

Danse avec les genres

Dans le prolongement de l’atelier “Genre et danse” du Congrès du 3 septembre, le laboratoire junior GenERe organise le vendredi 19 septembre (13h-19h), à l’ENS de Lyon, la journée “Danse avec les genres” dont voici le programme :

Journée d’étude Danse avec les genres
19 septembre 2014

ENS de Lyon – Amphi Descartes

10589706_10152584705083815_1560802160_n

13h – 15h Table ronde Danse, genre, classe et « race ». La valse des identités

  • Laura Cappelle (Paris III Sorbonne Nouvelle), La danse classique, assujettie aux normes de genre ?
  • Sylvie Perault (ENSATT/Paris III Sorbonne Nouvelle), Danseuses noires au music-hall ;
  • Sophie Jacotot (EHESS), Genre et danses de couples dans l’entre-deux guerres : transgression ou régression ?
  • Mariem Guellouz (Paris V Descartes), Danses d’Afrique du Nord : représentations genrées.

15h – 15h15 Pause

15h15 – 16h30 : Intermèdes Autour de…

  • Paul Brocart (ENS de Lyon) et Ariane Temkine (Paris III – ENS Ulm), Le voguing. Autour de Paris is burning
  • Entretien avec Anne Martin (danseuse, enseignante au Conservatoire National de Lyon), Autour de Pina Bausch

16h30 – 16h45 Pause

16h45 – 18h45 Table ronde Genre et apprentissage de la danse

  • Cecile Chiampo (Association « Jam in Lyon »), Genre et sexualité dans la pratique du Contact Impro ;
  • Gwenaële Magnet (Centre chorégraphique national de Rillieux-la-Pape), Les projets d’actions et d’éducation artistiques : le corps en jeu en milieu scolaire ;
  • Geneviève Cogérino (CRIS Lyon I), Le facteur du genre dans l’enseignement de la danse en EPS.

Informations :

Ecole Normale Supérieure de Lyon, 15 parvis René Descartes – métro Debourg. Site Descartes, Amphi Descartes.

Le laboratoire junior GenERe (http://labogenere.fr)

Pour toute information contacter Cyril Barde : cyrilbarde at yahoo.fr

L’histoire de la danse dans le premier Congrès des Etudes de genre

L’Institut du Genre CNRS/Universités organise le premier Congrès des études de genre du 3 au 5 septembre 2014 à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon.

Le jeudi 4 septembre, deux ateliers réaliseront un état des lieux de la recherche en danse et en arts du spectacle.

*

Atelier Genre et danse

› Des savoirs en danse pour penser le genre – Hélène Marquié, Genres, Travail, Mobilités ; 11:30-13:00.
› La fabrique du féminin en danse contemporaine – Betty Lefevre, Laboratoire CETAPS ; 11:30-13:00.
› La perspective du genre en histoire et historiographie de la danse – Marina Nordera, Centre Transdisciplinaire d’Épistémologie de la Littérature et des Arts vivants ; 11:30-13:00.
› Le danseur masculin à l’intersection du genre, de la race et de la sexualité – Ramsay Burt, De Montfort University ; 11:30-13:00.

*

Atelier Genre et arts vivants dans l’histoire

› Genre et arts vivants dans l’histoire : danse, musique, théâtre – Elizabeth Claire, Centre de recherches historiques – Catherine Deutsch, Université Paris-Sorbonne – Raphaëlle Doyon, Université Paris 8 ; 17:00-18:30.
› Les conditions des luttes d’émancipation féminine dans les champs artistiques : l’exemple du spectacle vivant – Serge Proust, Centre Max Weber ; 17:00-18:30.
› Les femmes et la musique à l’image : de la composition à l’orchestration, analyse de la transformation genrée d’un univers professionnel – Pauline Adenot, Centre Max Weber ; 17:00-18:30.

*

Le Congrès se tiendra du 3 au 5 septembre à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon. Il  permettra de faire la démonstration de l’importance scientifique, de la vitalité et de la diversité des études de genre en France et dans le monde francophone, en dressant  le tableau le plus complet possible des recherches menées actuellement dans ce domaine.  Le Congrès accueillera à la fois des ateliers portant sur des thématiques ou des objets de recherche déjà bien identifiés, et des ateliers portant sur des thématiques émergentes, fruits de croisements disciplinaires ou de questionnements nouveaux. En même temps qu’aux avancées scientifiques reconnues, place sera donnée aux tournants épistémologiques récents et aux nouvelles perspectives théoriques. Enfin, suivant les engagements scientifiques de l’Institut du Genre, recherches interdisciplinaires, approches transversales et confrontations inédites de langages et de paradigmes, seront à l’honneur.

Ici, le programme détaillé du Congrès et les informations pratiques.

Re-imagining Dramaturgy [Appel à communication]

Re-imagining Dramaturgy: What Can Our Cutting-Edge Research Offer the Theatre Industry ?

What is dramaturgy, really ? And why should producers, playwrights, and theatre companies spend good money to hire a “dramaturg” ? More broadly, how can “academic” theatre folk add value to practical theatre work ? How can we scholars help – in a concrete way – to make better theatre ? If you are a scholar who can offer innovative practical answers to these questions, we are interested in your proposal.

“Re-Imagining Dramaturgy” is a symposium dedicated to the radical expansion of the concept traditionally known as dramaturgy, a concept we believe to be more than just historical research and textual notation. We also recognize that the field of dramaturgy is one of the few established areas in which academic work becomes legible to contemporary theatre practitioners and producers. In other words, dramaturgy is one route by which our work as academics can move beyond the pages of academic journals and into the rehearsal room. We are currently accepting proposals for short (8-10 min.) presentations to be included in a symposium on Friday, October 17, 2014, at the Snapple Theatre Center in Manhattan.

Berenice Abbott, The Science Pictures: Swinging Ball, 1982, Gelatin silver print photograph. Source : Five Colleges and Historic Deerfield Museum Consortium.

Berenice Abbott, The Science Pictures: Swinging Ball, 1982, Gelatin silver print photograph. Source : Five Colleges and Historic Deerfield Museum Consortium.

Interdisciplinary submissions are welcome and encouraged. We seek to compile strong project descriptions on the widest possible range of topics in dramaturgy — or topics that potentially could be considered under the heading of dramaturgy. Topics may include work in theatre studies, performance studies, psychology, cognitive studies, theatre technology, and arts in education, and may address the following questions:

  • How does our research demonstrate new methods of conducting dramaturgy ?
  • What are interdisciplinary studies offering to the field and how are projects across disciplines expanding traditional notions of dramaturgy ?
  • How are technology and social media expanding the realm of dramaturgy ?
  • What new approaches are being taken to audience survey ? Advertising and promotion ? New work selection ?
  • Where does education outreach fit in to theatre production and how is our research relevant ?
  • How might work in race and gender theory be useful to theatre playwrights, directors, and producers ? And how might we help the theatre industry to incorporate these insights into their practice ?

Please send your 200-word abstracts and contact information to dcalderazzo@yahoo.com and dandinero@nyu.com no later than September 2nd, 2014. For more info and registration, please visit www.re-imaginingdramaturgy.com

Médaille d’argent pour ‘les bals clandestins’

Le documentaire « Danser quand même : les bals clandestins en France pendant la guerre », diffusé sur France Culture dans La Fabrique de l’Histoire le 7 janvier 2014, a obtenu la médaille d’argent aux New York Festivals 2014 dans la catégorie « Histoire, information et documentaire ».

Ida Gerhardi, Pariser Tanzlokal 'Bal Bullier', ca 1900.

Ida Gerhardi, Pariser Tanzlokal ‘Bal Bullier’, ca 1900. Source.

Ce documentaire (54 minutes) a été produit par Perrine Kervran et réalisé par Françoise Camar. Prise de son : Benjamin Thuan et Mai Tran. Mixage : Claude Niort.
Vous pouvez le découvrir ou le réécouter ici.

*

Crédit photographique pour l’image à la une : Kevin Collins, Blek le Rat – “Last Tango in Paris” at 941 Geary Gallery, San Francisco, (cc-by), source.