Archives de catégorie : Le séminaire

Bibliographie #1 : généralités en histoire de la danse

Pour bien commencer l’année, voici une bibliographie rassemblant les ouvrages généraux en histoire de la danse.

Nous prenons soin de la mettre à jour régulièrement. D’autres bibliographies suivront bientôt. Bonnes lectures !

L’atelier d’histoire culturelle de la danse

 

The British Museum: the reading room, with many readers. Engraving by Thomas Hosmer Shepherd after Harden Sidney Melville. London.  The British Museum - Wellcome Library

The British Museum: the reading room, with many readers. Engraving by Thomas Hosmer Shepherd after Harden Sidney Melville. London, 19th century.
The British Museum – Wellcome Library

Source

 **   *   **

La danse et ses sources, Actes du colloque du 31 octobre 1992, Toulouse, Isatis/Cahiers d’ethnomusicologie régionale, n° 2, 1993.

Danse et société, Actes du colloque du 29 octobre 1988, Toulouse, Isatis/Cahiers d’ethnomusicologie régionale, n° 1, 1992.

ADSHEAD-LANSDALE Janet et LAYSON June, Dance history, an introduction, Londres, New York, Routledge, 1994 (1ère éd. 1983), 289 p.

ADSHEAD-LANSDALE Janet, Dance Analysis : Theory and Practice, Londres, Dance Books, 1988, 198 p.

Association européenne des historiens de la danse, Symposium “L’homme et la femme dans la danse”, Leuven, 1990.

Association européenne des historiens de la danse, Symposium “Who are the renovators of dance ? : the genesis of dance languages”, Eaubonne, 1991.

Association européenne des historiens de la danse, Symposium “The Memory of Dance”, Eaubonne, 1994.

BANES Sally, Terpischore in Sneakers, Boston, Houghton and Mifflin, 1980, 292 p.

BAXMANN Inge, ROUSIER Claire et VEROLI, Patrizia, Les Archives internationales de la danse 1931-1952, Pantin, CND, 2006.

BLANC-CHALÉARD Marie-Claude, « Les trois temps du bal musette ou la place des étrangers (1880-1960) », dans Jean-Louis ROBERT et Danielle TARTAKOWSKY (dir.), Paris le peuple XVIIIe-XXe siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 1999, pp. 77-90.

BRACK Clairette, WUYTS Irina  (eds.), Proceedings of the Internatioal Congress on Dance and Research, July 2-6, 1989, Brussels, Belgium, Leuven, Peeters Press, 1991, 240 p.

BROOKS Lynn Matluck (ed.), Women’s Work: making dance in Europe before 1800, Madison, University of Wisconsin Press, 2007, 270 p.

BOUCHON Marie-Françoise, « Le monde chorégraphique a-t-il peur de l’histoire ? », Marsyas – Revue de pédagogie musicale et chorégraphique, n° 37-38, juin 1996, pp. 95-100.

BUCKLAND Theresa Jill (ed.),  Dancing from Past to Present: nation, culture, identities, Madison, University of Wisconsin Press, 2006, 238 p.

BURT Ramsay, The Male Dancer: bodies, spectacle and sexuality, London, Routledge, 1995, 224 p.

BURT Ramsay,  Alien Bodies: representations of modernity, race and nation in early modern dance, London, Routledge, 1998, 222 p.

CARTER Alexandra (ed.), The Routledge Dance Studies Reader, London, Routledge, 1998, 316 p.

CARTER Alexandra (ed.), Rethinking Dance history, A Reader, Londres, New York, Routledge, 2004, 212 p.

CHAZIN-BENNAHUM, Judith.  The Lure of Perfection: fashion and ballet, 1780-1830, London, Routledge, 2005, 280 p.

COHEN Sarah R.  Art, Dance, and the Body in French Culture of the Ancient Régime, Cambridge, Cambridge University Press, 2000, 352 p.

COHEN Selma Jeanne, “Dance as a Theatre Art : Source Readings”, dans Ann DILS et Ann COOPER ALLBRIGHT, Dance History from 1581 to the Present, Wesleyan University Press, 2001, 492 p.

COPELAND Roger et COHEN Marshall, What is Dance ? Readings in Theory and Criticism, Oxford, OxfordUniversity Press, 1983, 582 p.

DÉCORET-AHIHA Anne, Les danses exotiques en France 1880-1940, Pantin, CND, 2004.

FAURE Sylvia, Corps, savoir et pouvoir, Sociologie historique du champ chorégraphique, Presses universitaires de Lyon, 2001, 181 p.

FILLOUX-VIGREUX Marianne, La danse et l’Institution – Genèse et premiers pas d’une politique de la danse en France, 1970-1990, Paris, L’Harmattan, 2001, 332 p.

FOSTER Susan Leigh (ed.),  Choreographing History, Bloomington, Indiana University Press, 1995, 257 p.

FOSTER Susan Leigh (ed.), Corporealities: Dancing knowledge, culture and power, London, Routledge, 1996, 263 p.

FOSTER Susan, Choreography and NarrativeBallet’s Staging of Story and Desire, Bloomington, Indiana University Press, 1996.

FRANCO Susanne et NORDERA Marina (dir.), I discorzi della danza. Parole chiave per una metodologia della ricerca, Torino, Utet Libreria, 2007 / Dance Discourses. Keywords for Methodologies in Dance Research, New York-London, Routledge, 2007.

FRANKO Mark, La Danse comme texte : idéologies du corps baroque, Paris, Ed. de l’Eclat, 2005  (1ère éd. en anglais 1993), 334 p.

FRANKO Mark, The work of dance, Labor, Movement, and Identity in the 1930’s, Middletown, Wesleyan University Press, 2002, 214 p.

GALE Maggie B., GARDNER Viv, Women, theatre and performance. New histories, new historiographies, Manchester – New York, Manchester University Press, 2000, 243 p.

GARAFOLA Lynn (ed.), Rethinking the Sylph: New perspectives on the Romantic ballet, Hanover, University Press of New England, 1997, 287 p.

GASNAULT François, Guinguettes et lorettes. Bals publics et danse sociale à Paris entre 1830 et 1870, Paris, Aubier, 1986.

GASNAULT François, « Bals ou bacchanales ? Les sources de l’histoire de la danse sociale à Paris de 1830 à 1870 », La danse et ses sources, Toulouse, Isatis/Cahiers d’ethnomusicologie régionale, n° 2, 1993, pp. 22-35.

GERBOD Paul, « Un espace de sociabilité. Le bal en France au XXe siècle (1910-1970) », Ethnologie Française, XIX, 4, 1989, pp. 362-370.

GLON Marie, LAUNAY Isabelle (dir.), Histoire des Gestes, Arles, Actes Sud, 2012.

GUEST Ivor, Ballet Under Napoleon, Alton, Dance Books, 2002, 528 p.

GUEST Ivor, The Romantic Ballet in Paris, London: Dance Books, 2008, 273 p.

GUILBERT Laure, Danser avec le IIIe Reich, Les danseurs modernes sous le nazisme, Editions Complexe, 2000, 449 p.

GUILCHER Jean-Michel, La contredanse : un tournant dans l’histoire française de la danse, Bruxelles, Editions Complexe, Pantin, CND, 2003, 238 p.

GUILCHER Jean-Michel et Yves, L’Histoire de la danse : parent pauvre de la recherche, Toulouse, Conservatoire occitan, Coll. Isatis / cahiers d’ethnomusicologie régionale, 93 p.

L’histoire de la danse : repères dans le cadre du diplôme d’Etat, Pantin, CND, 2001.

HENNEBERT Elisabeth, « Coureurs de cachet ». Histoire des danseurs russes de Paris (1917-1944), thèse d’histoire sous la direction de Pascal Ory, Université Paris 1-Panthéon Sorbonne, 2002.

HUESCA Roland, Triomphes et scandales. La belle époque des Ballets russes, Paris, Hermann, 2001.

IHL Olivier, « Le rire et le sacré. Sur les bals du 14 juillet sous la IIIe République », dans Histoires de bal. Vivre, représenter, recréer le bal, Paris, Cité de la musique, 1998, pp. 71-83.

IHL Olivier, « Le bal du 14 juillet », dans Florence GÉTREAU et Michel COLARDELLE (dir.), Musiciens des rues de Paris, Paris, RMN, 1997, pp. 87-92.

KARINA Lilian & KANT Marion, Hitler’s Dancers: German modern dance and the Third Reich, New York, Berghahn Books, 2003, 364 p.

KING-DORSET Rodreguez, Black Dance in London, 1730-1850: Innovation, tradition and resistance, Jefferson, McFarland & Co., 2008, 196 p.

KANT Marion (ed.), The Cambridge Companion to Ballet, Cambridge, New York, Melbourne, Madrid, Cape Town, Singapore, São Paulo, Cambridge University Press, 2007, 353 p.

LAUNAY Isabelle, À la recherche d’une danse moderne. Rudolf Laban, Mary Wigman, Paris, Chiron, 1996.

LAUNAY Isabelle, PAGES Sylviane (dir.), Histoire et mémoire en danse, Paris, L’Harmattan, 2010.

LAYSON June, «Dance history methodology : dynamic models for teaching, learning and research», The Fifth Hong Kong International Dance Conference Papers, 1990, T. II, pp. 56-65.

LE MOAL Philippe, La Danse à l’épreuve de la mémoire : analyse d’un corpus d’écrits sur la mémoire de la danse, Paris, Ministère de la culture et de la communication – Département des études et de la prospective, 1998, 270 p.

LE MOAL Philippe (dir.), Dictionnaire de la danse, Paris, Larousse, 2008 (1ère éd. 1999).

LOUISON-LASSABLIÈRE Marie-Joëlle, Études sur la danse. De la Renaissance au siècle des Lumières, L’Harmattan, Paris, 2003.

LOUPPE Laurence, Poétique de la danse contemporaine, Bruxelles, Contredanse, 1997 (rééd. 2004), 351 p.

MANNING Susan,  Ecstasy and the Demon: the Dances of Mary Wigman, 2ed., Minneapolis, University of Minnesota Press, 2006, 352 p.

MANNING Susan, Ecstasy and the Demon: Feminism and Nationalism in the Dances of Mary Wigman, Berkeley, University of California Press, 1993, 353 p.

MARTIN Roxane et NORDERA Marina (dir.), Les Arts de la scène à l’épreuve de l’histoire. Les objets et les méthodes de l’historiographie des spectacles produits sur la scène française (1635-1906). Actes du colloque international tenu à l’Université de Nice-Sophia Antipolis les 12, 13 et 14 mars 2009, Paris, Honoré Champion, 2011, 401 p.

McCARREN Felicia, Dance Pathologies: Performance, Poetics, Medicine, Stanford, Stanford University Press, 1998, 278 p.

McCARREN Felicia. Dancing Machines: Choreographies of the Ages of Mechanical Reproduction, Stanford, Stanford University Press, 2003, 254 p.

McGOWAN Margaret, Dance in the Renaissance: European fashion, French obsession, New Haven, Yale University Press, 2008, 330 p.

NORDERA Marina, La construction de la féminité dans la danse. Catalogue de l’exposition, Pantin, Centre National de la Danse, 2004.

MICHEL Marcelle et GINOT Isabelle, La danse au XXe siècle, Paris, éditions Bordas, Librairie de la danse, 1995. 272 p.

NEVILE Jennifer (ed.), Dance, Spectacle, and the Body Politick, 1250-1750, Bloomington, Indiana University Press, 2008, 375 p.

ORY Pascal, « La langue d’Esope. Pour une histoire culturelle de la danse », La danse, naissance d’un mouvement de pensée ou le complexe Cunningham, Paris, Armand Colin, 1989.

PARKER Roger & SMART Mary Ann (eds.), Reading Critics Reading: Opera and Ballet Criticism from the Revolution to 1848, Oxford: Oxford University Press, 2001, 271 p.

PONTREMOLI Alessandro, VEROLI Patrizia (a cura di), Passi, trace, percorsi. Scritti sulla danza italiana in omaggio a José Sasportes, Roma, Aracne Editrice, 2012, 349 p.

POUILLAUDE Frédéric, Danse et politique : démarche artistique et contexte historique, Synthèse du séminaire organisé par le Centre national de la danse et le Mas de la danse les 8-12 décembre 2001, Pantin, CND, 63 p.

ROUSIER Claire (dir.), Scènes de bal, bals en scène, Pantin, Centre national de la danse, 2010, 127 p.

SASPORTES José, Pensar a dança : a reflexão estética de Mallarmé a Cocteau, Lisboa, Imprensa Nacional-Casa da Moeda, 2006, 223 p.

SASPORTES José (a cura di), Storia della danza italiana dalle origini ai giorni nostri, Torino, EDT, 2011, 408 p.

SASPORTES José (a cura di), La danza italiana in Europa nel Settecento, Roma, Bulzoni Editore, 2011, 224 p.

SASPORTES José (a cura di), La danza italiana in Europa nell’Ottocento. Quaderno n° 4, Roma, Aracne editrice, 2013, 285 p.

SMITH Marian, Ballet and Opera in the Age of Giselle, Princeton, Oxford, Princeton University Press, 2000, 305 p.

SMITH Marian (ed.), La Sylphide. Paris 1832 and beyond, London, Dance Books, 2012, 381 p.

SUQUET Annie, « Le corps dansant : un laboratoire de la perception », dans Jean-Jacques COURTINE (dir), Histoire du corps, tome 3, Paris, Seuil, 2006, pp. 393-415.

SUQUET Annie, L’Eveil des modernités. Une histoire culturelle de la danse (1870-1945), Pantin, Centre national de la danse, 2012.

TOMKO Linda J., Dancing Class: Gender, Ethnicity and Social Divides in American Dance, 1890-1920, Bloomington, Indiana University Press, 1999, 283 p.

*

“Mon compliment sur la nouvelle anée que je vous souette heureuse”

Image: © Nevit Dilmen found at Wikimedia commonsL’atelier d’histoire culturelle de la danse vous souhaite une excellente année 2014 – sous la forme de ces vœux adressés par un maître de danse à un confrère il y a précisément 250 ans :

« Mon cher Monsieur j’ay resü votre letre et votre presans dont je vous remercie bien – a légard de ce que vous me mandé je conçois votre enbaras vous vous faites un monstre d’une mouche c’et l’afaire du [illisible] qui fait La tragedie de vous donner un plans de ballet mais je crois qu’il ne voudra pas san donner la penne il ne voudra que des entractes s’il ne s’agit que de cela & qu’il ne veulle pas vous donners un sujet j’en feré un que je vous enveré, pour ce qui regarde la compossition des Dance je crois que vous ne soriez mieux faire que de prandre mon receüille de bales desinnée vous y trouverée des Entrée de tous les nombres & plusieurs de Chaque – je nans né plus mais s’il vous fait plaisir jan naurey un de celui a qui jey vandu les planches il ce vans 12lt mais je lauré moy pour moitié de diminussion –

J’ay sü que conjointement aveque votre Hardouïn vous aviez meprisé se receuille – je crois que vous ne vous ette pa donné la penne de le comprandre les plus grand maitre sans cerve on peut entreprandre tous les intermede aveque se livre – votre sot de Hardouin netet pas capable dan faire autans comme les chemains sons trassée il ne s’agit que de choisir des air qui convienne a l egar des pas – il ne faux que des bouré des contretans en avans en arierre an tournans des chassée des glisade des sisonne des rigaudons des tans levée ou balonné des piroëttes des pas de menuet dans les menues – aveque cela on ramply tous les chemains quant Le Dée a fait un ballet je lui é fourny des materios ; si tous cela vous conviens mande Le moy je vous l anveré ; Resevez mon compliment sur la nouvelle anée que je vous souette heureuse je vais travailler a vous faire un placar de ballet je compte que votre tragedie ais pour la fain de l’anée je suis mon cher Monsieur
Votre très affexionn serviteur de Hautteterre
a paris ce 4 janvier 1764 »

Archives départementales du Calvados, Fonds Medor (titres de famille)

Image: © Nevit Dilmen found at Wikimedia commons

Le programme du séminaire Histoire culturelle de la danse. Premier semestre 2013-2014

Organisé par Elizabeth Claire, Emmanuelle Delattre, Marie Glon, Sophie Jacotot, Vannina Olivesi.

2e et 4e lundis du mois de 19 h à 21 h (salle 7, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 25 novembre 2013 au 26 mai 2014. Séance supplémentaire le 7 avril 2014 (même heure, même salle)

Ce séminaire propose d’explorer l’histoire des danses sociales et spectaculaires en Europe dans une perspective culturaliste, pour la période comprise entre les XVIe et XXIe siècles. Nous poursuivrons cette année notre investigation sur les usages de l’iconographie dans la recherche en danse. Ce champ de recherche sera couplé à une deuxième thématique consacrée aux lieux de la danse (lieux d’apprentissage, de recherche, de création, de répétition, de représentation, de bal…).

Invitation pour le Bal des Quat'Z'Arts. Oeuvre d'Henri Jules Ferdinand Bellery-Desfontaines

Invitation pour le Bal des Quat’Z’Arts. Oeuvre d’Henri Bellery-Desfontaines. Source : Bellery-Desfontaines

Quatre axes seront privilégiés :

  • Lieux et espaces : quels projets esthétiques pour quels lieux ?
  • Lieux et identités professionnelles : comment l’étude des lieux de pratique nous renseigne-t-elle sur le statut et les conditions de travail des danseurs ?
  • Lieux et circulations : comment des danses circulent-elles du studio à la scène, de la scène au bal ou l’inverse…?
  • Publics, sociabilités, imaginaires : comment les lieux de danse construisent-ils les conditions d’un regard sur le corps dansant ?

Programme du premier semestre :

25 novembre 2013 : Séance d’introduction, avec Mark Franko (Temple University)

9 décembre 2013 : Sophie Jacotot (post-doctorante, CRAL) et Axelle Locatelli (doctorante, Paris 8), “La transmission par l’écrit dans les processus de création en danse, à travers les exemples du développement de la cinétographie Laban au début des années 1930 et de l’usage de l’écriture Conté à la fin des années 1940”.

13 janvier 2014 : Julie Perrin (enseignante-chercheuse au département danse de l’université Paris 8), “Une danse en situation”.

27 janvier 2014 : Juan Ignacio Vallejos (chercheur au CONICET, Conseil national de recherche scientifique et technique, Argentine), Les philosophes de la danse : le projet du ballet pantomime dans l’Europe des Lumières (1760-1776).

10 février 2014 : Roland Huesca (professeur, Université de Lorraine), “A chaque lieu, ses attentes. Théâtre des Champs-Elysées et théâtre du Châtelet à l’époque des Ballets russes”.

24 février 2014 : Isabelle Conte (doctorante à l’EPHE), “Les différents lieux des bals d’artistes à Paris: l’exemple du Bal des Quat’Z’Arts (1892-1966)”.

Histoire culturelle et danse

Dans ce carnet, nous proposons d’explorer l’histoire des danses sociales et spectaculaires en Europe dans une perspective culturaliste. Il s’agit de saisir l’histoire des sociétés modernes et contemporaines en confrontant les pratiques et les représentations en vigueur dans les danses dites « théâtrales » et de « société ». A ces fins, nous engageons une relecture des sources, iconographiques, textuelles et audiovisuelles selon quatre axes thématiques :
– On interroge la manière dont les moments clés, les grandes figures, les clichés, les lieux de mémoire qui ont marqué l’historiographie et l’imaginaire de la danse ont été historiquement construits.
– Le deuxième axe porte sur la légitimité de la danse, dont la capacité à transgresser certains interdits liés au corps (question de la pudeur, du rapport homme/femme, etc.) a souvent été la cause de sa stigmatisation morale en Europe. Il s’agira d’explorer les enjeux de son expression dans l’espace public et la difficulté avec laquelle elle s’impose comme genre dramatique, mais aussi comme profession et comme pratique sociale se déployant dans un cadre codifié et ritualisé.
– Qu’elle soit « artistique » ou « sociale », la danse est une pratique qui se caractérise par la circulation : entre villes et campagnes, entre capitales culturelles, d’un continent à un autre, entre groupes sociaux, d’un sexe à l’autre, d’un genre dramatique à l’autre,etc. On s’intéresse donc aux circulations de danses, de personnes, de savoirs sur la danse et aux rencontres entre la danse et d’autres pratiques (musicales, théâtrales, de loisirs, etc.).
– Parce que la danse est fondamentalement une histoire des corps, elle mobilise les affects, les sensations et des conceptions différentes de la corporéité ou de l’incorporation. Le quatrième axe portera donc sur les sensibilités, les conceptions du mouvement et la proprioception, de manière à proposer des pistes pour une histoire du corps vécu en danse.