Archives de catégorie : Danses de société

Former un danseur-lecteur

Séminaire 2014-2015 
Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain
Séminaire de l’axe culture

Evelyne Ribert, Sylvie Sagnes 
*

EHESS, 2e jeudi du mois de 17 h à 19 h (salle 8, 105 bd Raspail 75006 Paris) 
 
 

La première rencontre aura lieu jeudi 13 novembre, de 17h à 19h, salle 8 au 105 bd Raspail

 

La discussion portera sur une partie de la thèse de Marie Glon :

 Doctorante EHESS
IIAC – Equipe CEM
 
 “Former un danseur-lecteur : audaces et angoisses vis-à-vis d’une autonomie inédite (XVIIIe siècle)”
 

Discutant :
 
Sophie Maisonneuve  
 Maîtresse de conférence, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité
IIAC – Equipe LAHIC
 
Résumé : Dans sa thèse d’histoire (Les Lumières chorégraphiques. Les maîtres de danse européens au cœur d’un phénomène éditorial (1700-1760), sous la direction de Georges Vigarello, soutenance en décembre prochain), Marie Glon cherche à comprendre le mouvement d’édition qui se déploie en Europe, durant deux tiers de siècle, à partir de la Chorégraphie – “art de décrire la danse” dont les principes sont publiés à Paris en 1700. Grâce à cet art scripturaire sont publiées plusieurs centaines de “danses gravées”, objets à la lisière de l’écriture et de l’image, dont le déchiffrage est destiné à mettre en mouvement le corps de l’usager. Lors de cette séance, elle se penchera sur les utilisations de ces “danses gravées” et sur les débats qu’elles ont occasionnés, qui révèlent des expériences novatrices quant à l’autonomie du lecteur-danseur postulé par ces objets. 

 *

Au nombre des quatre axes transversaux qui structurent l’IIAC, l’axe Culture privilégie, parmi les définitions qui s’attachent à son objet, celle qui entend la culture au sens d’un ensemble de biens, mis à distance physiquement et symboliquement. Observable aux quatre coins du monde, le geste de dissociation et d’élection qui préside à son instauration offre le spectacle d’une véritable mutation anthropologique, diversement saisissable : par les réceptacles de la valeur culturelle (notamment les arts et le patrimoine) ; par les enjeux politiques constitutifs des processus d’institution ; par, enfin, le regard réflexif que nous pouvons porter sur notre propre discipline en tant qu’actrice de cette démarcation. Attentif à rendre compte de ce vaste éventail d’approches, le séminaire de l’axe se veut un lieu et un moment de rencontres et d’échanges, autour de travaux, individuels ou collectifs, en voie de finalisation (thèses, rapports de recherche, ouvrages, essais, films). S’y exprimeront, aussi bien à titre d’intervenants que de discutants, doctorants, post-doctorants et chercheurs du laboratoire.

Le ‘Dance Studies Colloquium’ à portée de micro !

Cette année, nous pourrons suivre les débats du Dance Studies Colluquium en streaming (lien ici). Voici le programme détaillé des prochaines  séances.
*
DANCE STUDIES COLLOQUIUM 
presents Marion Kant
Tuesday, September 16, 2014
5:30 – 7pm, CHAT Lounge
Gladfelter Hall, 10th fl., Temple University
Live-streaming at  www.temple.edu/boyer/dance/RR
The 2014/15 Dance Studies Colloquium commences this Tuesday, September 16! We are excited to present Marion Kant’s talk Toy Ballerina.
photo (10)
About Toy Ballerina:

Marion writes: What is in an image? What do we see when we look at dancers? Those and similar questions have occupied me ever since I came across the ‘toy ballerinas’, Marie Taglioni and Fanny Elßler as cut-out paper dolls. I try to use these images as documents that make an understanding of the past possible: there might not be an easy answer as to what they mean and what kind of messages they convey. But they stand at the intersection of revolutionary changes in the late eighteenth and early nineteenth centuries; they are manifestations of the ideals that bourgeois societies formed, tested, dismissed and reformed. In short, the ‘toy ballerinas’ are symbols of modernity, symbols of modern technology, modern social relations and of modern ambiguities.

About Marion Kant
From the age of 14 Marion Kant danced with the Komische Oper, Berlin, under the choreographer Jean Weidt. At the Komische Oper she also worked as a dramaturge. Ms. Kant has taught at higher education institutions in Germany, Great Britain and at the University of Pennsylvania; presently at the University of Cambridge where she is Director of Studies for German Studies. Marion has written extensively on the culture of the Weimar Republic, exile from Nazi Germany, Nazi ideology in the arts, and on opera and dance works and choreographers. Her dance historical research has focused on romantic ballet in the 19th century, education through dance in the 19th and 20th centuries, concepts of modern dance in the early 20th century and dance in exile.

In 2001/2002 Marion was a fellow at the Centre of Advanced Judaic Studies at the University of Pennsylvania. In the past years, together with musicians Marshall Taylor, saxophone, and Sam Hsu, piano, she has presented a concert series in the United States and in Austria remembering “entartete Musik”, music banned by the Nazis in 1930s Germany.

About Dance Studies Colloquium:

Dance Studies Colloquium is a dynamic interactive speaker series designed to facilitate a dialogue about emerging topics and issues related to dance. It brings together artists and scholars to explore how we assimilate ideas and events and our resulting actions within the field of dance. This free monthly event is held on Tuesdays from 5:30-7:00pm at the CHAT Lounge, Gladfelter Hall, 10th floor, Temple University (main campus). The full fall 2014 schedule is listed below. 

Fall 2014 Schedule
 
  • Tuesday, September 16th, 5:30pm – Marion Kant, University of Cambridge, Cambridge UK : Toy Ballerina.
  • Thursday, October 2nd, 12:30-1:45pm* – Mark Franko, Temple University, Philadelphia : The Fascist Legs of Serge Lifar: French Ballet During the Occupation.
    *This event is part of the Center for the Humanities Distinguished Faculty Lecture Series.
  • October 7th – Jens Giersdorf, Marymount Manhattan College, New York City : Modernism Revisited.
  • October 21st – Alessandra Nicifero, Dance Writer and Translator, New York City : Questioning/Choreographing: The Use of Interviews in Bill T. Jones’s and Rachid Ouramdane’s Performances.
  • November 11th – Vida Midgelow, Middlesex University, London, UK : Dance Improvisation and the Academy: Liquid Knowing, Language and Pedagogy.
  • December 2nd – Katherine Profeta, Queens College, City University of New York : Dance Dramaturgy and the Question of Research.

Colloquium_pstr_web-2

Danse avec les genres

Dans le prolongement de l’atelier “Genre et danse” du Congrès du 3 septembre, le laboratoire junior GenERe organise le vendredi 19 septembre (13h-19h), à l’ENS de Lyon, la journée “Danse avec les genres” dont voici le programme :

Journée d’étude Danse avec les genres
19 septembre 2014

ENS de Lyon – Amphi Descartes

10589706_10152584705083815_1560802160_n

13h – 15h Table ronde Danse, genre, classe et « race ». La valse des identités

  • Laura Cappelle (Paris III Sorbonne Nouvelle), La danse classique, assujettie aux normes de genre ?
  • Sylvie Perault (ENSATT/Paris III Sorbonne Nouvelle), Danseuses noires au music-hall ;
  • Sophie Jacotot (EHESS), Genre et danses de couples dans l’entre-deux guerres : transgression ou régression ?
  • Mariem Guellouz (Paris V Descartes), Danses d’Afrique du Nord : représentations genrées.

15h – 15h15 Pause

15h15 – 16h30 : Intermèdes Autour de…

  • Paul Brocart (ENS de Lyon) et Ariane Temkine (Paris III – ENS Ulm), Le voguing. Autour de Paris is burning
  • Entretien avec Anne Martin (danseuse, enseignante au Conservatoire National de Lyon), Autour de Pina Bausch

16h30 – 16h45 Pause

16h45 – 18h45 Table ronde Genre et apprentissage de la danse

  • Cecile Chiampo (Association « Jam in Lyon »), Genre et sexualité dans la pratique du Contact Impro ;
  • Gwenaële Magnet (Centre chorégraphique national de Rillieux-la-Pape), Les projets d’actions et d’éducation artistiques : le corps en jeu en milieu scolaire ;
  • Geneviève Cogérino (CRIS Lyon I), Le facteur du genre dans l’enseignement de la danse en EPS.

Informations :

Ecole Normale Supérieure de Lyon, 15 parvis René Descartes – métro Debourg. Site Descartes, Amphi Descartes.

Le laboratoire junior GenERe (http://labogenere.fr)

Pour toute information contacter Cyril Barde : cyrilbarde at yahoo.fr

Les archives numériques de la Révolution française

Les bibliothèques de l’Université de Stanford et la Bibliothèque nationale de France ont mis en ligne les archives parlementaires de la Révolution française, de même qu’un corpus d’images qui devrait intéresser tous ceux qui étudient le statut du comédien, les fêtes et divertissements de la fin du dix-huitième siècle.

*

Ici l’on danse. Vue de la decoration et illumination faite sur le terrain de la Bastille pour le jour de la fête de la Confédération française le 14 juillet 1790, A Paris : chez J. Chereau, [1790], eau-forte, ANRF.

Ici l’on danse. Vue de la decoration et illumination faite sur le terrain de la Bastille pour le jour de la fête de la Confédération française le 14 juillet 1790, A Paris : chez J. Chereau, [1790], eau-forte, ANRF.

*

Les deux bases de données sont consultables sur le site des Archives numériques de la Révolution française.

Symposium ‘Choreography and Imagination’. Appel à communications.

Symposium ‘Choreography and Imagination’, 4 et 5 juillet 2014, Université de Cologne.

Appel à communication

*

Research on imagination holds a central place in the humanities. However, movement, dance, and choreography are rarely discussed in these investigations, even though dance practices can be exemplarily analyzed as a reservoir of processes of imagination. Imagination is central to the performance, transmission and choreographic structuring of movement and has a visible and immediate effect on their execution. More so, individual dance techniques and choreographic practices can be differentiated on the base of how they use and understand imagination. Thus, the investigation of dance and choreography cannot only illuminate processes of habitualization in relation to imagination – as it is central to how social, historical and aesthetic ideals are incorporated or produced – but it can also function to ponder the relationship between imagination and forms of knowing. Research on dance and imagination fosters questions about the hierarchies of the senses as it is mostly conceptualized a visual concept: but are we able to imagine – especially movement – without a physical sensation, meaning a kinesthetic perception or through proprioception? Thus, concepts of knowledge and esthetics structure the practice of imagination as much as the research on it. Thus we would like to ask by focusing on movement, dance and choreography: What hierarchies are established through a focus on certain forms of imagination?

The 6. Choreography-Symposium at the Center of Contemporary Dance likes to open an interdisciplinary exchange on this interdependent relationship of imagination and artistic and social movement structures. It will take place in cooperation with the Theater Studies Archive of the University in Cologne – and will feature both English and German papers/workshops. A publication of the papers held at the conference is planned.

We invite abstracts for papers of about 25 min. length dealing with one of the areas/questions below. Please send your abstract (English or German) with max. 2000 signs to:
yvonne.hardt@hfmt-koeln.de
taiya.mikisch@gmail.com

by March 31, 2014.

Concept: Prof. Dr. Yvonne Hardt and Taiya Mikisch M.A. (ZZT, HfMT Köln)
In cooperation with: Prof. Dr. Peter W. Marx (Universität zu Köln)
At: Zentrum für Zeitgenössischen Tanz, HfMT Köln, Turmstr. 3-5, 50733 Köln and Theaterwissenschaftliche Sammlung Schloss Wahn, Burgallee 2, 51147 Köln

*

Questions/potential sections:

  • Cultural spaces of imagination in relation to movement: How have historical changes in imaginations influenced the choreographic field? How are developments in the art and the sciences interlinked in this development?
  • Which impact do the gestural material and choreographic reservoir of a given time have on the representation and production of the imagination of community and collective? Body/Movement shaping and practices of transmission: Which bodies and realities are produced in relation to which forms of imagination? How is imagination actively used in processes of transmission on movement? What are the esthetic as well as hierarchical implications of practices of imagination? And can imagination be used to reflect on them? Media and Imagination: How have the images changed in relation the development of media?
  • Economy and hierarchies of Imagination: Which economic and scientific paradigms influence imagination and their acceptance and rejection in the field of dance and choreography?
  • Imagination and Globalization: How are processes of imagination part in the construction of a globalized dance scene?

*

L’histoire des bals sur France Culture

La Fabrique de l’Histoire sur France Culture a produit cette semaine quatre émissions sur l’histoire des bals : 

  • la première émission était consacrée à Michel Reilhac qui a inventé “Le Bal moderne” en 1993 ;
  • celle de mardi 7 janvier proposait un documentaire sur les bals clandestins durant la Seconde Guerre mondiale ;
  • dans la troisième, Emmanuel Laurentin recevait Marie-Françoise Bouchon et Marina Nordera sur le sujet du bal des débutantes et à l’entrée dans le monde ;
  • le débat historiographique de la quatrième émission était consacré à deux ouvrages : Scènes de bal, bals en scène par Marie-Françoise Bouchon, Virginie Garandeau, Sophie Jacotot, Nathalie Lecomte (Pantin, Centre national de la danse, 2011) et à l’ouvrage récent de Sophie Jacotot, Danser à Paris dans l’entre-deux-guerres : lieux, pratiques et imaginaires des danses de société des Amériques, 1919-1939 (Paris, Nouveau Monde, 2013).

A écouter ici !

84736100182560L

 

Le programme du séminaire Histoire culturelle de la danse. Premier semestre 2013-2014

Organisé par Elizabeth Claire, Emmanuelle Delattre, Marie Glon, Sophie Jacotot, Vannina Olivesi.

2e et 4e lundis du mois de 19 h à 21 h (salle 7, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 25 novembre 2013 au 26 mai 2014. Séance supplémentaire le 7 avril 2014 (même heure, même salle)

Ce séminaire propose d’explorer l’histoire des danses sociales et spectaculaires en Europe dans une perspective culturaliste, pour la période comprise entre les XVIe et XXIe siècles. Nous poursuivrons cette année notre investigation sur les usages de l’iconographie dans la recherche en danse. Ce champ de recherche sera couplé à une deuxième thématique consacrée aux lieux de la danse (lieux d’apprentissage, de recherche, de création, de répétition, de représentation, de bal…).

Invitation pour le Bal des Quat'Z'Arts. Oeuvre d'Henri Jules Ferdinand Bellery-Desfontaines

Invitation pour le Bal des Quat’Z’Arts. Oeuvre d’Henri Bellery-Desfontaines. Source : Bellery-Desfontaines

Quatre axes seront privilégiés :

  • Lieux et espaces : quels projets esthétiques pour quels lieux ?
  • Lieux et identités professionnelles : comment l’étude des lieux de pratique nous renseigne-t-elle sur le statut et les conditions de travail des danseurs ?
  • Lieux et circulations : comment des danses circulent-elles du studio à la scène, de la scène au bal ou l’inverse…?
  • Publics, sociabilités, imaginaires : comment les lieux de danse construisent-ils les conditions d’un regard sur le corps dansant ?

Programme du premier semestre :

25 novembre 2013 : Séance d’introduction, avec Mark Franko (Temple University)

9 décembre 2013 : Sophie Jacotot (post-doctorante, CRAL) et Axelle Locatelli (doctorante, Paris 8), “La transmission par l’écrit dans les processus de création en danse, à travers les exemples du développement de la cinétographie Laban au début des années 1930 et de l’usage de l’écriture Conté à la fin des années 1940”.

13 janvier 2014 : Julie Perrin (enseignante-chercheuse au département danse de l’université Paris 8), “Une danse en situation”.

27 janvier 2014 : Juan Ignacio Vallejos (chercheur au CONICET, Conseil national de recherche scientifique et technique, Argentine), Les philosophes de la danse : le projet du ballet pantomime dans l’Europe des Lumières (1760-1776).

10 février 2014 : Roland Huesca (professeur, Université de Lorraine), “A chaque lieu, ses attentes. Théâtre des Champs-Elysées et théâtre du Châtelet à l’époque des Ballets russes”.

24 février 2014 : Isabelle Conte (doctorante à l’EPHE), “Les différents lieux des bals d’artistes à Paris: l’exemple du Bal des Quat’Z’Arts (1892-1966)”.